Tout sur GAFA

Vendredi dernier, s'est tenu à Paris un sommet sous la bannière #TechForGood où 50 titans des big tech étaient invités à l'Elysée par Emmanuel Macron à réfléchir et faire des propositions pour orienter la technologie vers un meilleur futur.

Exclusif. Pour la première fois dans la presse, le Premier ministre belge livre sa vision de l'intelligence artificielle, de l'impact qu'elle aura sur les métiers, les compétences et la formation. Il explique aussi comment, selon lui, les GAFA pourraient financer une partie de la R&D européenne en matière d'IA...

Alors que les écrans des smartphones, tablettes et autres ordinateurs portables ont envahi nos vies, une révolution douce se prépare, sans clavier ni pression tactile. Avec leurs enceintes connectées à commande vocale, les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) s'apprêtent en effet à redistribuer les cartes du marketing. Dans ce monde probable où seule la voix importera, les marques et les médias aiguisent déjà leurs armes stratégiques.

Plus que les start-up de la fintech, les banques s'inquiètent davantage de la menace que font peser sur leurs métiers les géants technologiques, emmenés par Google, Amazon, Facebook et Apple, les fameux GAFA.

C'est le sujet tout en haut de l'agenda européen. Comment taxer Google, Apple, Facebook, Amazon ? Ces entreprises cumulent l'avantage d'être actives dans le secteur numérique, où les activités sont moins discernables, et d'être de grandes multinationales capables d'utiliser au mieux les montages permettant de canaliser les profits dans des filiales où l'on ne paie pratiquement pas d'impôt.

Régulièrement accusés d'évasion fiscale, les grands acteurs américains du numérique sont de plus en plus dans le collimateur de l'Europe. Mais comment faire pour récupérer les milliards d'impôts éludés par Google et compagnie ? Le point sur une équation fiscale complexe.

Régulièrement accusés de servir de plateforme de désinformation ou d'être de véritables monopoles, les géants technologiques américains comme Facebook ou Google sont de plus en plus souvent pointés du doigt en raison de leur puissance, qui semble parfois même échapper à leurs dirigeants.

L'Europe deviendra-t-elle Zimbabwe de l'intelligence artificielle (IA) alors que les géants du Web américains et chinois prennent le dessus ? Nos pays n'émergent que très peu dans la course à l'IA où nous n'alignons d'ailleurs aucun géant. Un vrai danger selon Laurent Alexandre.

Le projet emmené par la France, l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne de mieux taxer les géants de l'internet, s'est accéléré samedi lors d'une réunion des ministres des Finances de l'UE à Tallinn, malgré la résistance de certains, l'Irlande en tête.

Koen De Leus, économiste en chef chez BNP Paribas publie "L'économie des gagnants", un ouvrage dans lequel il explique comment la transormation numérique bouleverse les lois générales de l'économie.

Google Bank ne verra jamais le jour ! C'est ce qu'affirme une étude de la société Forrester Research dont nous vous livrons en exclusivité les principaux enseignements.