Tout sur G20

La COP26 a enregistré jeudi des engagements sur les énergies fossiles, principales causes du changement climatique, mais avec de grands absents alors même qu'une étude avertissait que les émissions de CO2 étaient quasiment revenues à leurs niveaux records d'avant Covid.

Malgré des progrès, les énergies propres ne représentent toujours qu'une part minime des plans de relance dans le monde, regrette l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui alerte une nouvelle fois jeudi sur l'important rebond prévu des émissions de CO2.

Avec Biden mais sans Xi ni Poutine: un G20 aux ambitions modérées se réunit ce week-end à Rome pour un sommet centré sur le climat, la lutte contre le Covid et la relance économique, à la veille du rendez-vous crucial de la COP26.

Les dirigeants des pays industrialisés, à Washington pour les réunions du FMI, du G20 et du G7 Finances, ont promis mercredi de s'attaquer aux problèmes de logistique qui créent des pénuries de produits de consommation courante, alimentant l'inflation et ralentissant la croissance mondiale.

Se poser une telle question peut sembler totalement incongru et même déplacé alors que le monde entier souffre encore de la pandémie. Mais c'est un fait, la crise du Covid a accéléré la transition vers la numérisation et l'automatisation, notamment via le commerce en ligne et le télétravail. Et non seulement, il est peu probable que ces tendances s'inversent, mais en plus ces changements pourraient agir positivement sur la productivité.