Tout sur Fujirebio

Innogenetics, racheté voici six mois par Fujirebio, doit "adapter sa stratégie" à celle de sa maison mère japonaise, en concentrant sa R&D sur le diagnostic pour les maladies infectieuses et le cancer. Un emploi sur trois devrait disparaître au sein de son usine de Gand.

Abbott aurait revendu Innogenetics au groupe Fujirebio pour 86,4 millions d'euros. Avant de le céder au géant américain, Solvay Pharma avait acquis le labo gantois en 2007 pour... 200 millions d'euros.