Tout sur Free

Le groupe Fiat Chrysler Automobile, né de la fusion entre Fiat et Chrysler, a fait son entrée à la Bourse de New York ce lundi. Une première journée qui s'est clôturée par une baisse de l'action car les énormes projets du croissance groupe rencontrent un certain scepticisme.

Le groupe Fiat va se rebaptiser "Fiat Chrysler Automobiles" et se réorganiser en "constructeur automobile mondial entièrement intégré" après la récente reprise de Chrysler. Le nouveau groupe aura son siège fiscal en Grande-Bretagne et son siège légal aux Pays-Bas. Ses titres seront cotés "à New York et Milan", a-t-il indiqué mercredi.

Les marchés et l'Italie ont applaudi jeudi l'accord de rachat à 100% par le groupe automobile Fiat de son partenaire américain Chrysler, qui balaie d'un coup des mois d'incertitudes et ouvre la voie à une fusion transatlantique.

Au lieu d'en faire un secteur stratégique, "l'Europe a tendance à utiliser notre industrie automobile comme monnaie d'échange pour obtenir des avantages douteux dans d'autres secteurs", dénonce Sergio Marchionne... qui exige de l'UE qu'elle autorise ses constructeurs à se restructurer.

Le patron de Fiat et Chrysler appelle à réduire la production auto de 20 % en Europe, afin d'effacer la surcapacité de production sur le Vieux Continent... et de gagner à nouveau de l'argent. Cela se traduirait par une dizaine de fermetures d'usine.

Les rumeurs de mariage entre Fiat/Chrysler et PSA-Peugeot-Citroën ont repris de plus belle depuis que Sergio Marchionne, patron du constructeur italien, a fait savoir qu'il était favorable à une nouvelle fusion. Que faut-il en penser ?

Chrysler relance la production de son agressive Viper à Detroit. Les emplois seront proposés en priorité à d'anciens employés du site qui ont continué à travailler pour le constructeur US, désormais entre les mains de Fiat.

Chrysler est officiellement passé sous le contrôle de l'italien Fiat. Le 3e constructeur US a connu "l'une des renaissances les plus improbables de l'histoire récente", si l'on en croit le Trésor américain.

A peine une semaine après être monté de 25 % à 30 % du capital de Chrysler, Fiat conclut un accord pour s'en offrir 16 % de plus, moyennant 1,268 milliard de dollars. Un "pas fondamental" vers la création d'un "constructeur mondial", selon le géant italien.

Ferrari lance sa petite dernière F150 ? Ford, constructeur du pick-up F-150, porte plainte à Detroit contre la filiale de Fiat, l'accusant de "violation de marque déposée, fausse dénomination de la provenance et piratage Internet".

Sergio Marchionne, patron de Fiat, estime que Fiat et Chrysler pourraient fusionner d'ici deux à trois ans dans un seul groupe qui aurait son siège aux Etats-Unis. De quoi faire hurler les Italiens... et faire pression sur les syndicats ?