Tout sur Frank Vandenbroucke

Plus de quarante pour cent des employés, qui doivent rester confinés à cause d'une infection par le coronavirus au sein de leur entourage mais qui sont aptes au travail, remettent à leur employeur un certificat médical alors qu'ils sont censés rendre un certificat de quarantaine, révèle lundi une enquête de l'organisation flamande des indépendants Unizo. En présentant un certificat médical, les employés bénéficient de l'intégralité de leur salaire contre 70% de leurs revenus s'ils remettent un certificat de quarantaine.

Représentants du gouvernement fédéral et des entités fédérées discuteront ce matin sous forme hybride (partiellement en virtuel), principalement pour faire un état des lieux. On n'attend aucune décision déterminante de la réunion.

Nos hôpitaux emploient 25.000 personnes qui ne prodiguent pas de soins mais sont aussi durement éprouvées que le personnel soignant depuis 18 mois. Quelles conclusions tirer de leurs expériences?

Le conseil des ministres a approuvé vendredi un nouveau régime pour le travail associatif, a annoncé lundi le ministre des Affaires sociales, Frank Vandenbroucke. Il entrera en vigueur le 1er janvier et remplacera le régime temporaire approuvé l'été dernier. Il sera possible de travailler 450 heures pour une association sportive et 300 heures pour une association socio-culturelle.

L'an passé, chaque vague de la pandémie a rapproché le gouvernement fédéral. Les divergences d'idéologies sont temporairement passées au second plan. Mais la quatrième vague n'a plus cet effet fédérateur. Les tensions augmentent au sein du gouvernement. Même le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke est tombé de son piédestal.

Le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) a ajusté sa proposition sur la réforme fiscale pour les clubs de football. Alors qu'à l'origine, les clubs auraient bénéficié d'une réduction maximale de 4 millions d'euros sur leurs impôts, celle-ci a été triplée, à 12 millions d'euros, dans la nouvelle proposition, rapporte Het Laatste Nieuws.

"Prenez rendez-vous avec vous-même", tel est le slogan de la nouvelle campagne de sensibilisation à la santé mentale au travail, lancée lundi par les autorités fédérales. Selon des données de l'Inami, le nombre de Belges souffrant de burn-out ou de dépression a augmenté d'environ 10 % par an au cours des quatre dernières années.

La fédération du commerce Comeos comprend l'intention de rendre à nouveau obligatoire le port du masque buccal dans les magasins, mesure qui avait été supprimée au début du mois en Flandre, "même s'il n'y a eu aucun problème de contaminations dans les magasins l'an dernier". Pour la fédération professionnelle, il s'agit essentiellement d'une "mesure symbolique pour inciter à la prudence nécessaire", déclare lundi son porte-parole Hans Cardyn.

Les représentants des différents gouvernements du pays se retrouveront en début d'après-midi au Palais d'Egmont, à Bruxelles, pour faire le point sur l'évolution de la situation épidémiologique et se prononcer sur les mesures toujours en vigueur, en particulier le port du masque.