Tout sur François Pinault

A Paris, une double exposition célèbre le travail du sculpteur américain qui pratique un art subtil de l'hyperréalisme. Plutôt que de dupliquer ses semblables dans les moindres détails, l'artiste opère d'inquiétants glissements. Fascinant.

A Paris, dans le quartier des Halles, la nouvelle fondation d'art contemporain de François Pinault dessinée par Tadao Ando dévoile une partie de la très riche collection personnelle du milliardaire. Mais la première oeuvre qui subjugue le visiteur, c'est le cercle de béton imaginé par l'architecte japonais. Un coup de maître.

Découvrir en couple, le temps d'un week-end, la ville des amoureux par excellence, avec tour en gondole à la clé et passage obligé par la place Saint-Marc et sa basilique : ces clichés sur Venise ont la vie dure. La Sérénissime mérite cependant que l'on s'y attarde un peu plus longuement.

Son propriétaire, le milliardaire-collectionneur François Pinault, est davantage qu'une simple relation d'affaires. "Le lien est plus intime", explique l'artiste anversois Luc Tuymans.