Tout sur Fox

Après deux années de guerre acharnée, Comcast a finalement mis la main sur Sky, le bouquet européen de télévision payante. Il a supplanté la 21st Century Fox, le groupe de Murdoch.

Les actionnaires de la 21st Century Fox et ceux de la Walt Disney Company ont approuvé la cession des activités "entertainment" de la Fox. Cette opération leur permet de concrétiser l'une des plus grosses fusions de l'histoire dans le secteur des médias.

Disney a obtenu mercredi le feu vert des autorités de la concurrence américaines pour le rachat de l'essentiel du groupe Fox à condition de vendre des chaînes sportives, ouvrant la voie à la création d'un mastodonte dans un secteur des médias en plein bouleversement.

Walt Disney a annoncé mercredi qu'il avait relevé son offre sur une grande partie des actifs du groupe de médias et de divertissement 21st Century Fox, à 71,3 milliards de dollars, avec désormais environ la moitié du paiement en numéraire et la moitié en actions.

Bloquée par l'administration Trump, cette fusion a été autorisée par un juge fédéral. Cette décision judiciaire a, par ricochet, permis à Comcast de faire une offre sur la Fox.

Après avoir cédé à Disney quelques-uns des joyaux de son groupe, le magnat Rupert Murdoch va se retrouver à la tête d'un Fox aminci, bâti sur l'info en continu et le sport, mais qui manque de taille à l'heure de la consolidation.

L'empire de Rupert Murdoch est au centre des convoitises: ComCast, Verizon et Sony sont intéressés par les studios 21st Century Fox et sa part dans le groupe de télévision européen Sky, a indiqué vendredi à l'AFP une source proche du dossier.