Tout sur Fonds monétaire international

L'impact du coronavirus sur l'économie mondiale est toujours "difficile à prédire", a affirmé jeudi le porte-parole du FMI, soulignant que cela dépendrait du degré de la pandémie et des réponses apportées par les pays touchés.

Le FMI table sur un rebond moins fort que prévu de la croissance mondiale en 2020 et 2021 en raison des "mauvaises surprises" dans les économies émergentes, à commencer par l'Inde, et de la persistance de risques notamment géopolitiques.

La croissance mondiale est "fragile" et "menacée" notamment en raison des tensions commerciales, a souligné jeudi la directrice générale sortante du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, lors d'un entretien exclusif avec l'AFP à Washington.

L'actuelle numéro 2 de la Banque mondiale, la Bulgare Kristalina Georgieva, est la seule candidate en lice pour prendre la tête du Fonds monétaire international (FMI) en remplacement de Christine Lagarde démissionnaire pour diriger la BCE, a indiqué lundi l'institution.

Le FMI a annoncé mardi avoir révisé en baisse sa prévision de croissance mondiale pour 2019, la qualifiant de "morose" et "modérée" dans un contexte marqué par des tensions commerciales persistantes entre la Chine et les Etats-Unis et un difficile Brexit en Europe.

La nomination de Christine Lagarde au poste de présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a déjà fait couler beaucoup d'encre. Dire qu'elle n'a pas les compétences professionnelles en matière monétaire est un non-sens : ses huit années passées à la tête du Fonds monétaire international (FMI) l'ont plongée dans les principaux dossiers monétaires et financiers, et ce n'est pas anodin. En particulier, son implication dans le dossier grec l'a confrontée de près aux problèmes de la zone euro.