Tout sur fisc

Faut-il céder au chantage du fisc ?

Climat international, fuites fiscales en série, initiatives belgo-belges : tout pousse les contribuables indélicats à demander pardon au fisc. Mais pourront-ils le faire ? Beaucoup de fraudeurs évoluent encore aujourd'hui en plein brouillard, tant les règles du jeu de la DLU fédérale et des amnisties régionales sont loin d'être claires en cette fin d'année 2016.

Faut-il vraiment gommer toutes les niches fiscales?

La réforme de l'impôt des sociétés figurera donc au menu du budget 2017 de l'Etat. Le principe en est connu : une baisse du taux facial, compensée par un élargissement de la base taxable afin d'éviter tout dérapage budgétaire. En gommant ce taux de 34 % qui effrayait des groupes internationaux, la Belgique se replacera dans la moyenne européenne en matière d'imposition des entreprises. Indispensable, surtout après l'annonce d'une baisse de 10 points en France.

Fisc: peut-on malgré tout garder un certain anonymat ?

Fini de cacher son argent sous d'autres cieux. D'ici deux ans, le fisc saura si vous avez des avoirs placés à l'étranger. Ces capitaux et ces revenus connus de l'administration belge devront être gérés en toute légalité. Peut-on malgré tout garder un certain anonymat ? Qu'est ce qui est encore permis ? Gros plan sur la gestion de patrimoine à l'heure de la transparence des comptes bancaires.

Les Etats-Unis sont-ils le dernier paradis fiscal ?

Les Panama Papers ont mis paradoxalement en lumière la fiscalité très coulante des Etats-Unis pour les patrimoines étrangers. Serait-ce une bonne idée de franchir l'Atlantique avec son argent ? Certains le pensent. Mais à moins d'être " clean ", les fiscalistes le déconseillent fortement.

Les salaires en Belgique restent les plus imposés de l'OCDE

Au sein de l'OCDE, c'est en Belgique (55,3%) que l'on a observé la charge fiscale moyenne la plus élevée pour les travailleurs célibataires sans enfant rémunérés au salaire moyen, ressort-il mardi du rapport "impôts sur les salaires 2016" de l'Organisation de Coopération et de Développement économiques.

Le fisc belge a négligé la piste panaméenne de Dexia

L'Inspection spéciale des impôts (ISI) savait au moins depuis 2009 que la Banque internationale à Luxembourg (BIL), elle-même filiale du groupe Dexia de 1996 à 2011, logeait parfois des comptes non déclarés au fisc belge, rapportent lundi les journaux Le Soir et De Tijd, qui ont participé avec Mo* et Knack à l'enquête sur la fuite de documents fiscaux "Panama Papers", menée par l'International Consortium of Investigative Journalists.

Ikea dans le collimateur du fisc belge

L'administration des Finances mène actuellement une "étude approfondie" relative aux pratiques comptables de l'enseigne Ikea, a indiqué le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) en commission de la Chambre, rapportent les titres Sudpresse mercredi.

Electrabel ne versera pas un centime au fisc belge

Electrabel, qui avait en juin dernier reçu un avis de rectification fiscale concernant 495 millions d'euros imposables, ne versera finalement pas un seul centime au fisc belge, révèle vendredi l'Echo.

Les dénonciations au fisc en forte hausse

Le nombre de dénonciations spontanées auprès des autorités fiscales a atteint un pic l'an dernier avec plus de 2.750 signalements, d'après les chiffres du SPF Finances, relayés lundi par le quotidien De Morgen.

Pourquoi la Belgique reste 'un enfer fiscal'

Comme chaque année, l'OCDE a établi son classement des pays en fonction de leur niveau de taxation. Et, comme toujours, la Belgique figure parmi les pays les plus taxés du monde.

Fraude fiscale : vers une industrie de la délation ?

De bons points mais surtout de vraies faiblesses : ainsi les experts interrogés par Le Soir jugent-ils le plan anti-fraude fiscale de notre ministre des Finances, discuté ce vendredi à la Chambre. La notion même de "fraude fiscale grave" pourrait provoquer des dénonciations "en quantité industrielle".

Les particuliers, dindons de la farce de l'impôt des entreprises

La chute des recettes tirées de l'impôt sur les bénéfices des sociétés entraîne un accroissement de la pression sur les particuliers, selon le dernier rapport de l'OCDE : "Il est urgent d'agir pour faire en sorte que les entreprises supportent leur juste part du fardeau."