Tout sur Financieele Dagblad

Le plus gros rachat réalisé par ING depuis des années s'avère une désillusion. La plateforme internationale de paiement en ligne Payvision acquise par la banque néerlandaise est en effet utilisée depuis des années par différents acteurs des industries pornographiques et du pari, qui n'ont pas accès aux services bancaires classiques.

L'entreprise Bristol rencontre des problèmes financiers en raison de la crise du coronavirus, indique vendredi la CEO Elise Vanaudenhove dans une interview au Financieele Dagblad. La chaîne de magasins de chaussures subit des pertes depuis plusieurs années. La fermeture des magasins pendant le confinement en Belgique et la diminution du nombre de clients aux Pays-Bas pèsent lourdement sur ses résultats.

Un groupe de créanciers a demandé la faillite de la maison-mère des magasins HEMA, en raison d'un conflit juridique, a confirmé mardi une porte-parole de la société néerlandaise de vente au détail, réagissant à une information du journal Het Financieele Dagblad. L'entreprise précise que le litige entre créanciers n'affecte pas le fonctionnement habituel de la chaîne.

Un groupe de créanciers a demandé la faillite de la maison-mère des magasins HEMA, en raison d'un conflit juridique, a confirmé mardi une porte-parole de la société néerlandaise de vente au détail, réagissant à une information du journal Het Financieele Dagblad. L'entreprise précise que le litige entre créanciers n'affecte pas le fonctionnement habituel de la chaîne.

Le plus gros actionnaire de PostNL, l'Américain Causeway Capital Management, a réduit de 41% sa participation, mécontent qu'il est de la tournure des évènements au sujet de l'opérateur postal néerlandais, rapporte jeudi le site internet du Financieele Dagblad.

Michiel Boersma, le président du conseil d'administration de PostNL, a démenti mardi dans une interview accordée à De Tijd et Financieele Dagblad que le bonus de plusieurs millions d'euros prévu pour la CEO Herna Verhagen en cas de reprise par bpost avait été la raison du refus de la fusion. La raison est que l'entreprise belge n'a pas été professionnelle et assez sensible dans son approche de PostNL, a-t-il avancé.

Plusieurs importants actionnaires de PostNL font pression sur le conseil de surveillance de la société postale néerlandaise afin que des discussions soient entamées avec bpost, qui a déposé hier une proposition de fusion des deux entreprises, lit-on jeudi sur le site internet du Financieele Dagblad. Ils déplorent également l'ingérence politique dans ce dossier, qu'ils qualifient d'incompréhensible.