Tout sur FGTB

Les sentiments de la FGTB sont partagés jeudi matin quant à l'accord de gouvernement fédéral survenu mercredi. Le syndicat socialiste est à la fois satisfait de la vision et du traitement dont bénéficiera la sécurité sociale sous le prochain gouvernement, "une vraie rupture" par rapport aux cinq dernières années. Mais de l'amertume s'y mêle toutefois, notamment sur la question des pensions, que ce soit pour son montant, l'aspect des métiers pénibles ou pour l'âge auquel la prendre.

Trois syndicats CSC, FGTB et CGSLB mènent aujourd'hui une action commune pour faire pression sur les négociations relatives aux allocations sociales, ainsi qu'à la répartition de l'enveloppe bien-être. La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) déplore que les différentes actions du front commun syndical touchent encore une fois des entreprises, déjà fragilisées par la pandémie du coronavirus.

La FGTB, la CSC et la CGSLB organisent des rassemblements dans tout le pays ce lundi, "dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur", afin de réclamer une négociation "sans chantage" sur les allocations sociales. Des actions sont notamment prévues à Tournai, Verviers, Arlon, Liège, Mons, Charleroi, La Louvière et à Bruxelles, où le réseau de la Stib sera perturbé. Des perturbations peuvent avoir lieu dans les transports en commun.

Thierry Bodson est depuis la mi-journée officiellement le président du syndicat socialiste FGTB. Unique candidat à la succession de Robert Vertenueil, son nouveau statut a été confirmé lors du comité fédéral du syndicat, qui réunit 400 militants sur l'esplanade administrative près de la place du Congrès à Bruxelles.

Le nouveau quartier baptisé Left Side Business Park prend forme dans le quartier de la Ville Basse à Charleroi. Mercredi, l'intercommunale Igretec, qui est chargée de coordonner les procédures et les différents travaux pour l'ensemble des chantiers, a organisé la visite de la première tour, dont le gros oeuvre vient de s'achever.

La Confédération Construction a demandé mardi que les entreprises de construction puissent organiser les congés de manière flexible cette année, en concertation avec leurs travailleurs, après leur fermeture forcée en raison de la crise du coronavirus. Les syndicats n'entendent pas rouvrir le dossier.

L'éviction de Robert Vertenueil de la présidence de la FGTB n'a aucun lien avec une quelconque radicalisation du syndicat sous l'impulsion du PTB, ni avec la personne de Georges-Louis Bouchez, que M. Verteneuil a récemment rencontré, a assuré mardi le nouveau président Thierry Bodson. Le fait d'avoir évoqué avec le président du MR un nouveau pacte social, sans mandat, est lui bien en cause, reconnaît cependant M. Bodson.

Le secteur des titres-services connaît une activité importante malgré la crise du coronavirus mais la sécurité des travailleurs ne peut pas être garantie dans bien des cas, déplore jeudi la FGTB. Le syndicat socialiste souligne que la pression pour la reprise du travail était grande et que les employeurs ne sont pas suffisamment attentifs aux conditions de travail.

Les syndicats, à l'origine du recours en annulation, sont particulièrement satisfaits de l'arrêt de la Cour constitutionnelle annulant jeudi le système de revenus complémentaires exonérés d'impôt à concurrence de 6.000 euros par an mis en place sous la législature précédente (gouvernement Michel). Mais ils demandent une solution urgente par rapport à la perte de pouvoir d'achat des personnes concernées.

En raison de l'interdiction de rassemblements publics décidée dans le contexte de l'épidémie de coronavirus, le 1er mai sera cette année "entièrement digital", annonce lundi la FGTB, qui invite ses militants à la rejoindre "Place de la Solidarité", un espace en ligne créé cette année pour la Fête du Travail.