Tout sur FGTB

Sous le slogan "Pour un travail juste, pas juste un travail", une délégation du syndicat socialiste FGTB a mené une action mercredi matin devant la chambre de commerce bruxelloise BECI. La délégation a été reçue par l'organisation patronale pour une "discussion constructive", selon le syndicat à la sortie.

Le fabricant d'ampoules Philips va supprimer 158 emplois à Turnhout, 109 postes d'ouvriers et 49 postes d'employés. Cette annonce a été faite lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, selon un délégué syndical ABVV (FGTB).

Il y aura de la marge pour un renforcement du pouvoir d'achat dans les deux prochaines années, assure mardi la FEB. Mais celle-ci ne doit pas peser sur la position concurrentielle des entreprises belges, nuance rapidement la fédération patronale.

La Confédération des syndicats chrétiens (CSC) comprend le mouvement des gilets jaunes mais reste prudente par rapport à ses revendications, "qui ne sont pas claires", indique mercredi, dans La DH, sa secrétaire générale Marie-Hélène Ska.

Les activités de production sont à l'arrêt sur les sites du groupe GlaxoSmithKline (GSK) de Wavre et de Rixensart, à la suite d'assemblées du personnel qui se sont tenues lundi matin. La direction de GSK s'étonne de la manière dont l'action a été organisée par les syndicats et souligne l'importance de ses sites belges.

Le personnel de Mecamold, société herstalienne spécialisée dans la fabrication de moulages de pneus, a décidé mardi après-midi d'observer une grève de 24 heures après avoir pris connaissance des conditions financières qui entourent la restructuration en cours et qui laissera 42 travailleurs sur le carreau.

Le comité fédéral de la FGTB, réuni vendredi, a décrété une "mobilisation générale pour les sept derniers mois du gouvernement", indique Nicolas Deprets, porte-parole de la FGTB. Une journée d'actions sera organisée durant la première quinzaine de décembre. "La date et les modalités pratiques de cette journée nationale et fédérale interprofessionnelle seront décidées la première semaine du mois de novembre", précise la FGTB.

"Le chômage réel ne diminue pas", tonne Robert Verteneuil, président de la FGTB. Selon le baromètre socio-économique diffusé par son organisation mercredi, le nombre réel de demandeurs d'emploi s'élève à 515.000 unités, incluant ainsi 150.000 "travailleurs sans emploi" tombés hors des radars.

Le Belge a en moyenne perdu 1,73% de pouvoir d'achat réel sur la période 2016-2017, ressort-il du baromètre socio-économique 2018 de la FGTB diffusé mercredi. Le syndicat socialiste entend ainsi contredire le discours du gouvernement Michel, qui s'enorgueillit des bonnes performances des indicateurs socio-économiques.

Le syndicat socialiste FGTB a de nouveau abordé les droits des travailleurs intérimaires mercredi avec le cabinet Peeters. La délégation est venue avec une "demi-boîte à casse-croûte avec à l'intérieur un demi-calendrier des congés et des demi-gants de sécurité qui symbolisent pour (elle) la situation réelle des travailleurs intérimaires". La problématique des contrats journaliers est l'un des points d'attention principaux du syndicat.

Chaque année, ING réalise un Focus annuel sur le patrimoine des Belges. Pour la première fois depuis 2008, il est en recul. Explications.