Tout sur FGTB

La FGTB s'oppose à un accord interprofessionnel prévoyant une flexibilité exceptionnelle sur le lieu de travail pour faire face aux réductions de personnel à cause de l'épidémie de coronavirus. Selon le syndicat socialiste, un accord doit être dégagé par secteur concerné. Les partenaires sociaux réunis au sein du Groupe des Dix doivent se rencontrer ce lundi pour évoquer le dossier.

Le gouvernement danse au rythme de la Fédération des entreprises belges (FEB), déplore la FGTB dans un communiqué publié mercredi après l'assouplissement des règles de quarantaine prises mardi par les différents ministres de la santé. "Le monde du travail n'a pas eu son mot à dire", regrette le syndicat socialiste.

Dans ses prévisions économiques pour 2022, KBC met en garde contre "une tempête parfaite" sur le marché du travail belge. De plus en plus d'entreprises se plaignent d'un manque de personnel. Cette pénurie met la pression sur les salaires -indexés- et donc sur la compétitivité des entreprises belges, souligne Hans Dewachter, chief economist chez KBC.

Agoria s'exprime en faveur de l'instauration du Covid Safe Ticket (CST) au travail. La FGTB s'y oppose. En Europe, l'Italie impose déjà aux travailleurs d'être vaccinés, au risque de ne pas être rémunérés.

Le gouvernement wallon servira de médiateur entre syndicats et direction dans les tractations qui se sont engagées à la suite de l'annonce de fermeture de l'entreprise Logistics Nivelles. L'exécutif l'a fait savoir mardi soir, après avoir rencontré dans la journée les représentants syndicaux du site. Sur place, un vote pour la reprise ou non du travail sur le site sera organisé mercredi matin.