Tout sur FGTB

Les actions continuent ce lundi sur le site de GlaxoSmithKline (GSK) à Wavre, où un nouveau bâtiment de production a été bloqué par les ouvriers qui protestent depuis le début de la semaine dernière contre la non reconduction, annoncée par la direction, de la convention collective de travail (CCT) 90.

Les Métallos FGTB disent "non" au projet d'accord social dégagé la nuit dernière par les partenaires sociaux du Groupe des 10, indiquent-ils mardi. "Nos négociateurs ont tout donné pour obtenir un accord social décent, mais malheureusement ils ont fait face à un patronat complétement insensible à nos revendications."

Les négociations salariales au sein du "Groupe des 10" entre patrons et syndicats dans le cadre d'un accord interprofessionnel 2021-2022 ont échoué, la question des salaires apparaissant insolvable, a-t-on appris mardi auprès du syndicat chrétien flamand (ACV).

Le personnel d'entretien externe n'a pas droit à une prime de 985 euros annoncée en décembre à destination du personnel hospitalier. Les syndicats dénoncent cette situation et demandent un traitement équitable de tous les travailleurs des hôpitaux. Des bannières ont été accrochées dans différents établissements avec le slogan "Sommes-nous invisibles?" pour défendre les agents d'entretien, indiquent lundi la CSC et la FGTB dans un communiqué.

La fédération des entreprises de Belgique (FEB) regrette "que les syndicats aient décidé d'entraver la difficile relance économique, de compromettre la compétitivité de notre économie et par conséquent de mettre à mal l'emploi", exprime-t-elle dans un communiqué lundi. "Convaincue" de ne pas être la seule à juger la journée d'actions nationale décrétée par la CCS et la FGTB "irresponsable", elle lance le #jetravailleaujourdhui.

Les syndicats CSC et FGTB ont appelé mercredi à l'organisation, le 29 mars prochain, d'"une large journée d'actions assortie de grèves dans diverses entreprises et organisations du pays". Les syndicats exigent que les secteurs en bonne santé malgré la crise puissent accorder des augmentations de salaire supérieures à 0,4%. Le syndicat libéral, lui, n'appelle pas à la grève mais mènera des actions de sensibilisation.

Le front commun syndical ne prendra pas part à la prochaine réunion de concertation sociale mercredi. Les syndicats ne souhaitent plus négocier avec le patronat une norme salariale de 0,4%, calculée par le Conseil central de l'économie. "Il est impossible de négocier des augmentations salariales suffisantes à l'intérieur d'un carcan aussi étriqué", affirment-ils mardi dans un communiqué.

Le président de la FGTB estime que la fixation d'une norme salariale représenterait une menace pour la paix sociale, alors que patrons et syndicats doivent prochainement entrer dans le vif du sujet des négociations pour la conclusion d'un accord interprofessionnel (AIP) 2021-2022.