Tout sur Fernand de Boer

AB InBev a livré la semaine dernière des résultats en demi-teinte, avec d'un côté un bénéfice normalisé sur 2019 de près de 8,1 milliards de dollars, contre 6,2 milliards en 2018. Mais avec aussi une baisse de régime particulière au dernier trimestre de l'année, où le groupe a vu son excédent brut d'exploitation (Ebitda) reculer de 5,5%. La sanction boursière a été immédiate : en une semaine, l'action a chuté de 17%.