Tout sur Fedustria

L'industrie du textile, du bois et de l'ameublement a enregistré en 2020 sa deuxième pire année sur le plan économique des quatre dernières décennies, après 2009 et la crise financière, indique mardi la fédération sectorielle Fedustria. La pandémie de coronavirus a été "durement ressentie" mais les troisième et quatrième trimestres ont été meilleurs que prévu.

Les entreprises du textile, du bois et des meubles sont confrontées depuis un moment à une disponibilité restreinte de certaines matières premières. Ce manque a conduit ces derniers mois à de fortes hausses des prix, indique lundi la fédération du secteur Fedustria. Elle ne s'attend pas à ce que la situation se normalise avant 2022 au plus tôt. Pour les consommateurs, les prix risquent d'être plus élevés.

L'industrie belge de l'ameublement fait face à des conditions de marché difficiles qui se sont traduites par un recul de 2,7% du chiffre d'affaires au premier semestre, à près d'1,01 milliard d'euros, a indiqué lundi l'organisation sectorielle Fedustria à l'occasion du Salon international du meuble de Bruxelles.

Le secteur du textile et en particulier celui du textile d'intérieur ressent déjà les conséquences du futur retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. "L'activité a été très calme en septembre. Des commandes ont été perdues", selon l'industrie du textile Fedustria, qui s'exprimait après une rencontre avec le ministre de l'Economie Kris Peeters.

Olivier Israël, fils du fondateur de la marque Olivier Strelli, ne veut pas croire à la fin de l'aventure du label de son père et décide de racheter le nom pour mieux relancer le prêt-à-porter à moyen terme.