Tout sur Fednot

Selon le baromètre des terres agricoles de la Fédération du Notariat (Fednot), durant les 6 premiers mois de l'année 2021, le prix moyen d'un hectare de terres agricoles en Belgique s'est élevé à 53.760 euros, soit une augmentation de 10,3%.

L'Observatoire des prix pointe des tarifs élevés qui n'ont pas été modifiés depuis 40 ans. Le ministre de la Justice embraye et annonce une réforme. Les notaires tempèrent.

Au cours de l'année 2020, l'activité immobilière a augmenté de 5,3% en Ardenne, alors qu'elle a chuté de 2,7% au niveau de l'ensemble du pays, selon le nouveau baromètre immobilier consacré à la région ardennaise de la Fédération royale du notariat belge (Fednot), publié mardi. Dans certaines communes, plus d'un acheteur sur trois était originaire de Flandre.

La crise du coronavirus n'a pas provoqué un intérêt grandissant des Belges pour les testaments, que du contraire. Le nombre de testaments enregistrés a chuté de 8% entre le 1er mars 2020 et le 28 février 2021 par rapport à l'année précédente, passant de 66.400 à 61.095, indiquent les chiffres du baromètre de la famille publié jeudi par la Fédération du notariat (Fednot).

Les avocats font abondamment usage de la possibilité de déposer électroniquement des pièces, le nombre d'actes notariés signés par vidéoconférence explose, la signature électronique des jugements progresse... Le Covid-19 pourrait réussir là où tous les ministres de la Justice se sont cassé les dents: à numériser enfin le monde du droit.

La vente d'appartements à la côte belge a progressé de 17,6% en juin de cette année. Les prix ont également augmenté à nouveau, rapporte jeudi la Fédération des notaires (Fednot). Le nombre de transactions immobilières pour des appartements à la côte avait fortement diminué en raison des mesures de confinement prises au cours des mois de mars, avril et mai.

La vente d'appartements à la côte belge a progressé de 17,6% en juin de cette année. Les prix ont également augmenté à nouveau, rapporte jeudi la Fédération des notaires (Fednot). Le nombre de transactions immobilières pour des appartements à la côte avait fortement diminué en raison des mesures de confinement prises au cours des mois de mars, avril et mai.

La crise du coronavirus s'est également fait ressentir sur le marché de l'immobilier. Le nombre de transactions a en effet diminué de 14,7% depuis le début de l'année. En mai, la baisse a même été de 30%, écrit De Morgen vendredi. Le redressement aurait cependant déjà commencé.

Le prix moyen d'un appartement à la Côte était de 275.507 euros en 2019, soit une augmentation de 5,5% par rapport à 2018, indique jeudi Fednot, la fédération des notaires. Le prix moyen d'un appartement sur la digue a également augmenté: 341.075 euros en moyenne, soit une augmentation de 4,5% comparé à 2018.

Pour respecter les mesures annoncées mardi soir par la Première ministre Sophie Wilmès pour endiguer l'épidémie de covid-19, les 1.150 études notariales de Belgique postposent tous les rendez-vous non-urgents à une date ultérieure au 5 avril, indique la fédération sectorielle Fednot.

Seuls 300 contrats de cohabitation légale ont été signés devant un notaire en 2018, ce qui prouve leur méconnaissance auprès du grand public, s'inquiète mercredi la Fédération royale de notariat belge (Fednot). Celle-ci rappelle que les cohabitants de fait, légaux et les couples mariés constituent trois catégories différentes et ne bénéficient donc pas de la même protection en cas de séparation ou de décès.

Au deuxième trimestre 2019, le prix moyen d'une maison s'élevait en Belgique à 260.145 euros, soit une augmentation de 3,7% par rapport à la même période l'an dernier ou un coût supplémentaire d'environ 10.000 euros, révèle mardi le baromètre immobilier trimestriel de la Fédération des notaires (Fednot).