Tout sur Federgon

Les négociations, en cours "depuis un an", pour parvenir à un accord social dans le secteur du travail intérimaire (CP 322) ont été rompues ce jeudi, dénonce la CSC, qui se dit "extrêmement déçue et scandalisée par cette situation". L'échec des négociations a été confirmé par l'organisation patronale Federgon, qui regrette que les syndicats n'aient pas saisi "la main tendue" par les employeurs.

La FGTB, la CSC et la CGSLB dénoncent mercredi, dans un communiqué commun, que certaines entreprises de titre-services rappellent les aide-ménagères au travail, en pleine crise sanitaire liée au coronavirus. Ils déplorent que le secteur reste considéré par le gouvernement fédéral comme "indispensable". La Fédération wallonne des entreprises d'insertion (AtoutEI) se fend de son côté d'une lettre ouverte pour dénoncer les mesures de soutien du gouvernement flamand pour les entreprises qui décident de maintenir leurs prestations.

L'épidémie de coronavirus a entraîné une baisse moyenne de 50% de l'activité intérimaire dans l'ensemble des entreprises belges mais également une hausse importante de l'activité dans plusieurs secteurs essentiels, indique lundi la fédération sectorielle Federgon. Selon ses dernières statistiques, cette augmentation dépasse parfois les 50%.

Les aide-ménagères du secteur des titres-services se mobiliseront, en front commun, pour mener des actions ce jeudi afin de réclamer une hausse de leurs salaires. Un rassemblement est notamment prévu à 10h à la gare du Nord à Bruxelles.