Tout sur Fed

La Banque centrale américaine (Fed), qui a laissé mercredi ses taux inchangés, a révisé en forte hausse ses prévisions 2021 pour la première économie du monde, prenant acte du rebond "récent" de l'activité et de l'emploi grâce à l'accélération des vaccinations.

L'optimisme semble renaître aux Etats-Unis, où les dépenses des consommateurs ont bondi en janvier, alors que le président Joe Biden redouble d'énergie pour faire approuver son plan de sauvetage de 1.900 milliards de dollars, qui fait toutefois craindre une surchauffe de l'économie.

Exubérants les marchés ? Le déversement de montants astronomiques de liquidités par les banques centrales pour faire face à la crise économique liée au Covid-19 donne lieu à des situations aberrantes, laissant parfois l'impression d'un grand casino boursier.

Le prix du bitcoin a dépassé mercredi 35.000 dollars pour la première fois de son histoire, la hausse fulgurante du cours de la première cryptomonnaie continuant en 2021, même si des analystes se méfient d'une possible correction.

Jusqu'à l'arrivée de la Covid-19, l'économie américaine sous Donald Trump semblait, au premier regard, être en bonne forme. Mais sous le plâtre, les fissures se font de plus en plus profondes. Voici les six grands chantiers auxquels Joe Biden devra s'atteler.

Commentaires intempestifs de Donald Trump, flottement autour de la communication de la Banque centrale et d'autres éléments purement économiques ont fortement secoué les marchés ces derniers jours. Voici les principales causes de la nervosité des investisseurs.

Donald Trump a une nouvelle fois tempêté lundi contre la Banque centrale américaine dans un contexte de grande inquiétude sur les perspectives de croissance de la première économie du monde, illustrée par la poursuite du recul de Wall Street, dont la fébrilité est accentuée lundi par le blocage partiel des administrations de Washington.

La Banque centrale américaine (Fed) termine jeudi une réunion de politique monétaire au lendemain des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, dont le résultat en demi-teinte ne va pas peser sur l'intention de la Banque centrale de maintenir de toute façon un statu quo sur les taux d'intérêt.