Tout sur Fed

La Fed a laissé mercredi ses taux inchangés à l'issue de sa première réunion monétaire de l'année, malgré la pression de Donald Trump en faveur d'une nouvelle baisse, et l'incertitude que fait peser le nouveau coronavirus sur les perspectives de l'économie mondiale.

L'année 2019 aura été étrangeà plus d'un titre. Alors que l'économie n'a cessé de se dégrader, les marchés boursiers ont plutôt connu une année positive. Alors que l'on s'attendait à une poursuite (ou à un début dans le cas de la zone euro) de la normalisation de la politique monétaire, et donc à des hausses de taux, les banques centrales ont fait volte-face très tôt dans l'année. Au final, les taux sont bien plus bas que prévu. Et que dire de la victoire de Boris Johnson là où Theresa May a échoué ?

La Banque centrale américaine (Fed) s'apprête à baisser légèrement les taux d'intérêt pour la troisième fois de suite, selon les marchés, alors que la croissance américaine ralentit mais résiste mieux que prévu.

"La Fed n'a pas la moindre idée de ce qu'il se passe!" C'est encore sous les estocades de Donald Trump que la Banque centrale américaine (Fed) conclut mercredi une réunion monétaire devant déboucher sur une nouvelle baisse des taux... mais pas assez pour le président américain.

S'il ne voit pas venir aujourd'hui de cataclysme économique rappelant celui de 2008, le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz prévoit malgré tout des faillites en série et s'étonne que les banques centrales "gaspillent" dès à présent leurs cartouches, dans un entretien à l'AFP.

Jerome Powell va prononcer vendredi l'un des discours les plus importants de sa carrière et tenter de convaincre que la Banque centrale américaine sait comment prolonger la plus longue période d'expansion de la première économie mondiale.

Le patron de la Banque centrale américaine va prononcer vendredi à Jackson Hole un discours crucial et tenter d'expliquer ce qu'il compte faire pour préserver la croissance de la première économie mondiale sous l'oeil vigilant des marchés et les attaques répétées de Donald Trump.