Tout sur Febelfin

Les règles plus strictes amenées par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire auront un impact sur le secteur financier et économique, indique vendredi la Fédération belge du secteur financier, Febelfin. Celle-ci craint que l'implémentation stricte des nouvelles règles ne fasse augmenter le coût du crédit des consommateurs.

Le nombre de demandes de crédit a augmenté de 46%, hors refinancements, au premier trimestre de l'année par rapport à la même période en 2020, indique jeudi Febelfin, la fédération des institutions financières, se basant sur des statistiques de l'Union professionnelle du crédit (UPC).

Depuis le pic atteint en août 2020, le nombre total de reports de paiement pour les crédits hypothécaires de particuliers a fortement diminué, selon le dernier "Coronamonitor" de la Fédération du secteur financier Febelfin publié jeudi. De 124.000 l'été dernier (montant sous-jacent : 13,1 milliards d'euros), il est tombé à 13.383 fin mars de cette année (montant sous-jacent : 1,6 milliard d'euros).

Les jeunes semblent être de plus en plus nombreux à connaître des soucis financiers. Plus de six jeunes (16 à 30 ans) sur dix disent rencontrer des difficultés financières à cause de la crise du coronavirus, contre 45% il y a un an, selon une étude de la Fédération du secteur financier (Febelfin). Un jeune sur cinq est même confronté à de graves problèmes financiers, contre 13% l'an dernier.

Un virement sur sept (14,5%) se fait par paiement instantané en Belgique, deux ans après le lancement du service, indique Febelfin, la fédération du secteur financier. Un peu moins de 100 millions (99,6) de virements instantanés ont été comptabilisés l'année dernière, contre 59,8 millions en 2019. Cette année, on en dénombre déjà 18,25 millions.

Le vice-Premier ministre et ministre de l'Économie, Pierre-Yves Dermagne, et la fédération du secteur financier Febelfin se sont entretenus lundi après-midi pour aborder la numérisation croissante des services bancaires et la problématique de la fracture numérique.

La crise du coronavirus pèse lourdement sur l'activité économique et les entreprises ont donc moins besoin de crédits pour financer leur fonds de roulement et leurs investissements, indique jeudi Febelfin, la fédération belge du secteur financier.

Selon les derniers chiffres de la fédération bancaire (Febelfin), les demandes de crédits hypothécaires ont connu une augmentation de près de 9%, hors refinancements, au troisième trimestre par rapport à la même période en 2019.

Le nombre de demandes de crédit hypothécaire a connu une augmentation d'un peu moins de 9%, hors refinancements, au troisième trimestre par rapport à la même période en 2019, indique jeudi Febelfin, la fédération du secteur financier. Le montant de crédit correspondant a également enregistré une progression, d'environ 22%. Entre juillet et septembre, ce sont ainsi près de 58.000 contrats qui ont été conclus pour environ 8,3 milliards d'euros.

Outre les mardis 25 décembre et 1er janvier, les banques belges seront également fermées le mercredi 26 décembre. Elles seront ouvertes les autres jours des vacances de Noël, indique mercredi Febelfin, la fédération du secteur financier.

Le virement instantané entre les banques, soit un virement traité 24h/24 et 7j/7, ne sera pas implémenté cette année, indique mardi la fédération du secteur bancaire Febelfin. Initialement, le mois de novembre avait été annoncé pour cette nouvelle étape, mais Febelfin parle désormais d'un lancement "début 2019".

La stratégie des banques belges en matière de services numériques consiste à faire passer la convivialité avant la richesse fonctionnelle, ressort-il mercredi d'une étude menée par le cabinet Deloitte dans 38 pays.