Tout sur Febelfin

La Belgique est championne d'Europe en matière de contribution des banques au Trésor. Ce montant a dépassé 1 milliard d'euros en 2014, hors impôt des sociétés et indemnités pour le soutien reçu de l'État, souligne mardi Michel Vermaerke, de la fédération Febelfin.

En 2014, les banques belges ont récolté 1,9 milliard d'euros de capitaux via le prêt-citoyen thématique, rapporte jeudi Febelfin. En raison des faibles taux proposés actuellement, la hausse des prêts-citoyen thématiques a présenté vers la fin de l'année une évolution moins prononcée qu'au cours des premiers mois de 2014, précise la fédération-coupole du secteur financier belge.

Le conseil d'administration de Febelfin et l'association des banques et sociétés de bourse (ABB) ont désigné vendredi Rik Vandenberghe comme futur président de Febelfin, la fédération belge du secteur financier. Il entrera en fonction le 1er janvier 2015 pour un mandat de trois ans.

Les ministres de l'Economie et des Finances, Kris Peeters et Johan Van Overtveldt, organiseront une rencontre avec les fédérations qui représentent les PME et les acteurs du monde financier afin de faire la lumière sur les risques que courent les entreprises en recourant aux "swaps de taux d'intérêt".

Pour le deuxième trimestre consécutif, on a constaté lors des trois premiers mois de 2014 une augmentation "prudente" de la demande de crédits aux entreprises, indique jeudi le Baromètre trimestriel des crédits de Febelfin, la fédération du secteur financier.

Au dernier trimestre 2013, les demandes de crédit des entreprises ont augmenté par rapport à la même période en 2012. Il s'agit de la première hausse en plus de deux ans, selon les derniers chiffres publiés par Febelfin, la fédération du secteur financier. Le montant total des crédits a aussi augmenté.

Febelfin, l'organisation sectorielle des banques, maintient sa pleine confiance en son président Filip Dierckx. Selon plusieurs journaux, l'ancien patron de Fortis et actuel numéro deux de BNP Paribas Fortis a été inculpé dans le dossier Fortis, bien que le parquet de Bruxelles refuse pour l'heure de confirmer l'information.

Le ministre-président des gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte s'est dit jeudi consterné de l'existence de discussions initiées par la Fédération belge du secteur financier (Febelfin) relative au financement de l'économie belge avec le ministre fédéral des Finances Steven Vanackere (CD&V) et le seul ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V).

Le secteur financier se dit favorable à un saut en avant dans l'intégration européenne, mais pas au détriment de la rentabilité des banques. La fédération belge Febelfin ne veut pas non plus de la séparation des métiers bancaires.