Tout sur FEB

Le projet d'accord social "de relance" que viennent de conclure les partenaires sociaux au sein du Groupe des 10 offre de la sérénité et de la stabilité et ouvre la voie à la conclusion de bons accords dans les secteurs et les entreprises, a souligné jeudi l'administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Pieter Timmermans.

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) est satisfaite que les travailleurs puissent à nouveau se rendre sur leur lieu de travail. Le Comité de concertation a en effet décidé mardi que les employés pouvaient être actifs sur le lieu de travail un jour par semaine à partir du 9 juin. Le télétravail sera recommandé à partir du 1er juillet et perdra son caractère obligatoire.

La fédération des entreprises de Belgique (FEB) regrette "que les syndicats aient décidé d'entraver la difficile relance économique, de compromettre la compétitivité de notre économie et par conséquent de mettre à mal l'emploi", exprime-t-elle dans un communiqué lundi. "Convaincue" de ne pas être la seule à juger la journée d'actions nationale décrétée par la CCS et la FGTB "irresponsable", elle lance le #jetravailleaujourdhui.

Alors que les fédérations d'entreprises rencontraient mardi à 16h00 le Premier ministre, Alexander De Croo, et le ministre de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne, à propos du respect du télétravail face à l'augmentation du nombre de foyers épidémiques sur les lieux de travail, le patron de la FEB Pieter Timmermans ne voyait à son arrivée rue de la Loi "aucun problème" avec cette mesure.

Les organisations patronales souhaitent mettre en place, avec l'aide du gouvernement fédéral, un point de contact unique afin d'encourager la diversité dans les entreprises, ont-elles annoncé lundi, à l'issue d'une rencontre avec la secrétaire d'État à l'Égalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité, Sarah Schlitz.

La Fédération des Entreprises de Belgique dit vendredi comprendre la décision de ne pas assouplir les mesures contre le coronavirus. Au vu des derniers chiffres en augmentation, les autorités ont décidé de reporter toute décision à la semaine prochaine quant aux restrictions en vigueur pour endiguer la pandémie.

"Sachant que la crise est loin d'être terminée, il est extrêmement important de se concentrer sur le renforcement de la solvabilité et la sauvegarde de la compétitivité de nos entreprises", a réagi vendredi la FEB au rapport de la BNB. Pour la Fédération des Entreprises de Belgique, le redressement sera long et uniquement faisable si l'économie est renforcée structurellement.

La Fédération des entreprises de Belgique se dit vendredi favorable à l'assouplissement des procédures de réorganisation judiciaire prévu par le gouvernement fédéral, alors que le moratoire sur les faillites vient à échéance le 31 janvier. Selon l'UCM (Union des classes moyennes), la fin de ce moratoire représente cependant "une faute grave".