Tout sur FEB

La réforme des pensions annoncée par le gouvernement fédéral comporte des éléments positifs, mais "la question du financement" du système "reste problématique", juge mardi le Syndicat neutre pour indépendants.

La FEB met en garde contre l'explosion des dépenses de la sécurité sociale. Seule une nette amélioration du taux d'emploi, et donc de la proportion de cotisants, pourrait la sauver, affirme l'organisation patronale.

Selon la fédération des entreprises de Belgique (FEB), la Belgique a raté chaque année, entre 2012 et 2019, 0,3% de croissance du produit intérieur brut en raison du retard pris dans le domaine du commerce électronique, écrit Le Soir dans son édition de lundi. Concrètement, cela représente un manque à gagner de 1 milliard d'euros par an. En matière d'emplois, ce sont 6.000 jobs qui n'ont pas vu le jour.

Le gouvernement danse au rythme de la Fédération des entreprises belges (FEB), déplore la FGTB dans un communiqué publié mercredi après l'assouplissement des règles de quarantaine prises mardi par les différents ministres de la santé. "Le monde du travail n'a pas eu son mot à dire", regrette le syndicat socialiste.

Selon la FEB, la forte hausse des coûts salariaux en 2022 devra être freinée avec une modération salariale à plus long terme. L'organisation patronale flamande Voka a aussi plaidé pour un saut d'index.

Quatre mois après leur dernière augmentation, les salaires et les allocations sociales vont à nouveau augmenter au début de l'année 2022 en raison d'une inflation toujours plus forte. Les employeurs plaident cependant pour un saut d'index.

Explosion des cas de covid oblige, les travailleurs doivent travailler à la maison quatre jours par semaine. La décision indispose les employeurs davantage qu'il y a quelques mois, pour trois raisons majeures.

"Il n'est pas envisageable d'imposer le télétravail à temps plein", plaide mardi matin la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) en marge d'un comité de concertation qui doit se tenir dans l'après-midi et examiner un éventuel renforcement des mesures sanitaires face à une dégradation des indicateurs de l'épidémie de coronavirus.

Comeos regrette que le gouvernement fédéral n'ait pris aucune mesure pour rendre possible le travail de nuit dans le secteur de l'e-commerce. "Nous avons déjà perdu 20.000 emplois au profit des pays voisins ces dernières années, et 20.000 autres risquent de disparaitre", a déclaré mardi la fédération professionnelle à l'issue d'une conférence de presse sur l'accord budgétaire.

Le nombre de faillites déclarées ne décolle pas, mois après mois. Les fermetures sont encore restées en septembre à des niveaux inférieurs à ceux observés le même mois les années passées, selon le bureau d'informations commerciales Graydon. Ce dernier ne s'attend pas à très court terme à une tempête de faillites.