Tout sur Farciennes

Friches industrielles, bâtiments à réaffecter, terrains vagues : les possibilités d'investissement sont très nombreuses à Charleroi et dans sa région. Mais les grands promoteurs hésitent encore à franchir le pas, principalement pour une question de rentabilité trop faible. Pourtant, des alternatives et opportunités existent.

La fédération des notaires du Hainaut a dévoilé mardi les chiffres 2017 de l'immobilier pour le Hainaut oriental (Mons et Charleroi). Dans l'ensemble de la province, l'activité immobilière connaît sa quatrième hausse en cinq ans, avec une augmentation de 0,4% soit un peu moins qu'à l'échelon national (0,8%).