Tout sur Fa Quix

"L'intention de nos gouvernements doit être qu'aucune entreprise ne fasse faillite à la suite de cette crise. Comme l'a également décidé le président français pour les entreprises en France. Il est donc urgent de déployer les grands moyens. Avec des mesures limitées telles que la seule répartition des impôts, nous n'y parviendrons pas. Deux grands axes d'action sont nécessaires: le social et le financier", a déclaré jeudi Fa Quix, directeur général de Fedustria, la fédération du secteur textile, du bois et du meuble.

L'industrie belge du textile, du bois et de l'ameublement plaide mercredi pour un nouveau tax shift afin d'éliminer complètement le handicap historique du coût salarial par rapport aux pays voisins. Fedustria, l'organisation professionnelle qui représente ces secteurs, souhaite aussi une norme énergétique stricte et un pacte énergétique garantissant la sécurité d'approvisionnement et n'entraînant pas une nouvelle hausse des coûts.

Le secteur du textile et en particulier celui du textile d'intérieur ressent déjà les conséquences du futur retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. "L'activité a été très calme en septembre. Des commandes ont été perdues", selon l'industrie du textile Fedustria, qui s'exprimait après une rencontre avec le ministre de l'Economie Kris Peeters.