Tout sur EY

Le pitch est une discipline incontournable pour un entrepreneur, mais aussi pour des commerciaux et même des managers. Cela reste souvent une expérience difficile, si pas douloureuse, parce que les gens ne comprennent pas la mécanique de cet exercice. Un bon pitch est pourtant déterminant.

La tendance naturelle des entreprises wallonnes n'est pas de rechercher la croissance ou de vanter leur succès, nombre d'entre elles, y compris des leaders mondiaux dans leur domaine, restant très discrètes. D'autres n'ont simplement aucune ambition de croissance, préférant se consacrer au marché local avec des clients qu'elles connaissent.

Le succès des start-up fait régulièrement la Une, l'école parle désormais de "compétences entrepreneuriales", les incubateurs aident à la maturation des projets, etc. Bref, la Wallonie bouge. Mais pas encore assez vite.

Ventes, emplois, bénéfices... L'année 2017 a été celle de tous les records pour les 100 plus grosses entreprises allemandes, dont le chiffre d'affaires a grimpé de 7% pour s'établir à 1.250 milliards d'euros, selon une étude publiée mardi par le cabinet Ernst & Young (EY).

Les conseillers en placements et gestionnaires de portefeuille se préparent à une nouvelle révolution réglementaire en 2018. L'investisseur belge profitera de davantage de transparence et d'informations, mais toute médaille a son revers.

Dix ans après la crise financière, les banques américaines affichent à nouveau de gros bénéfices. Et selon les estimations d'EY, les établissements d'outre-Atlantique devraient continuer à dominer leurs concurrents en termes de rentabilité ces prochaines années.

En plus de ses fonctions à la tête d'EY, Mark Weinberger est membre du conseilstratégique du président des Etats-Unis, qui regroupe autour de Donald Trump des dirigeants de grandes entreprises. Egalement président du comité de politique fiscale de l'influent groupement patronal Business Roundtable, il nous livre son ressenti quant à l'évolution de l'économie mondiale.