Tout sur Europe de l'Est

Les chercheurs belges trouveront-ils le Graal, vaccin ou traitement, contre le Covid-19? En tout cas, le secteur avance bien armé et fort de nombreuses ressources, d'après les chiffres rendus publics ce mercredi matin par Pharma.be, l'association générale de l'industrie du médicament. Tous les indicateurs sont au vert pour cette industrie qui fait partie des fleurons nationaux, assurant à elle seule 43 % de notre balance commerciale positive. Ainsi, les firmes bio-pharmaceutiques belges emploient pas moins de 38.500 travailleurs (+13 % en cinq ans). La totalité des emplois générés directement ou indirectement par les activités des firmes pharmaceutiques en Belgique dépasse les 120,000, soit près d'un travailleur sur trente ! Un personnel paritaire, c'est suffisamment rare pour être souligné.

Les entreprises agricoles et horticoles belges manquent actuellement de 15.000 à 20.000 travailleurs saisonniers, estime lundi le syndicat agricole flamand Boerenbond. L'organisation espère que la main-d'oeuvre étrangère rejoindra la Belgique alors que les problèmes aux frontières devraient être résolus.

L'épidémie de coronavirus a entraîné une baisse moyenne de 50% de l'activité intérimaire dans l'ensemble des entreprises belges mais également une hausse importante de l'activité dans plusieurs secteurs essentiels, indique lundi la fédération sectorielle Federgon. Selon ses dernières statistiques, cette augmentation dépasse parfois les 50%.

Spécialisée dans la production de probiotiques, la biotech wallonne élargit son horizon en se lançant dans la phagothérapie. Objectif: utiliser les "bons virus" de notre corps pour venir à bout de bactéries résistantes aux antibiotiques, comme le staphylocoque doré. Elle vient de recevoir une aide de la Région wallonne.

Le brasseur néerlandais Heineken, dirigé par le Belge Jean-François van Boxmeer, a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 15% pour le premier trimestre de l'année, à 299 millions d'euros, saluant notamment une croissance des volumes de bières dans toutes les régions.

Les inégalités entre citoyens européens sont davantage dues aux écarts de revenus à l'intérieur de chaque pays qu'aux différences entre Etats du Vieux continent, selon une étude publiée mardi par le World Inequality Lab (WIL).