Tout sur Etienne de Callataÿ

Alors que Wall Street vole de record en record, les indices boursiers atteignent des sommets historiques aux quatre coins de la planète finance. Trente ans après le fameux lundi noir d'octobre 1987, est-on à la veille d'une nouvelle tempête boursière ? Non, selon les spécialistes qui ne craignent qu'une baisse temporaire. Mais un cygne noir n'est bien sûr jamais impossible.

C'est l'éternel débat. Peut-on faire confiance, tel Adam Smith, au doigté de la main invisible pour ordonner le monde ? Les intérêts particuliers s'harmonisent-ils naturellement au profit de l'intérêt général ?

Investisseurs et économistes retrouvent leur calme après le premier choc. L'incertitude pèse néanmoins sur les marchés et l'économie. "Trump a encore pas mal de choses à éclaircir, ces prochains mois."

Est-ce la fin du modèle capitaliste ? A observer les marchés et les évolutions socio-économiques, le capitalisme subit à tout le moins une profonde mutation. Les premières victimes ? Les ménages, qui paient le prix fort de ces nouvelles règles du jeu et craignent pour leur avenir. Gros plan sur les six anomalies qui minent l'économie mondiale.

Chez nous, les pouvoirs publics dépensent 220 milliards d'euros. Seuls les Etats finlandais, français et danois allouent en proportion une part plus importante encore à la dépense publique. Pourtant, la performance de l'Etat belge est très moyenne. Pourquoi ?

Voitures de société, précompte immobilier, tax shelter... les cibles de l'économiste sont nombreuses. Elles poursuivent un même but: soutenir une croissance durable et réduire les inégalités.

Que penser de la chute du rendement des obligations de l'Etat belge qui passe sous la barre du pour cent ? L'avis d'Etienne de Callataÿ, économiste en chef à la Banque Degroof, qui relativise cette baisse de taux historique.

Dexia n'est que la première de la liste : "Comme voici quelques années, nous aurons une importante mission de sauvetage qui entraînera probablement une nationalisation partielle des banques", estime Etienne de Callataÿ (Degroof).