Tout sur Etienne Davignon

" Quel Etat européen, dans un monde globalisé et dangereux, peut-il croire à un destin prospère, s'il choisit de poursuivre sa route en solitaire ? " C'est la question que posait Etienne Davignon dans nos pages il y a quelques semaines, avant donc la décision des Britanniques de quitter l'Union. Extraits choisis.

Le climat est plus que tendu chez Brussels Airlines entre les syndicats et la direction de la compagnie aérienne. Un plan social qui ferait l'effet d'une petite bombe pourrait bientôt être annoncé. D'après nos informations, le licenciement d'un "petit" cinquième de l'effectif des pilotes - soit 80 à 100 personnes sur les 500 pilotes en place - est clairement envisagé.

Le ministre Antoine verrait bien l'aéroport de Charleroi accueillir la compagnie Brussels Airlines, mécontente de son traitement fiscal dans la capitale. A ses yeux, cela représenterait 29 euros d'économie par passager.

"Nous avons attiré l'attention du gouvernement sur une situation particulière", qui voit les compagnies aériennes payer leurs cotisations et impôts dans le pays où elles ont leur siège et non dans le pays où elles sont actives, a expliqué mercredi à la presse le président du conseil d'administration de Brussels Airlines, Etienne Davignon.

La compagnie aérienne Brussels Airlines a présenté ce lundi, lors d'une conférence de presse, son plan "Beyond 2012-2013" qui prévoit des mesures visant à réduire les coûts tout en augmentant l'offre long-courrier.

Une vingtaine de capitaines d'industrie belges, parmi lesquels les emblématiques Albert Frère et Etienne Davignon, ont adressé une lettre ouverte au Premier ministre démissionnaire et à ses vice-Premiers. Ils y réclament "la formation d'un budget 2011 valable".

Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l'Economie, a prévenu : la Région ne pourra continuer à donner de telles sommes d'argent au circuit de Spa-Francorchamps. L'équilibre financier de l'épreuve est fixé à 65.000 spectateurs : ce vendredi matin, on n'était pas encore à 60.000...

Deux figures "historiques" de GDF Suez quittent son conseil d'administration : Etienne Davignon (remplacé par René Carron, président du Crédit Agricole) et Jacques Lagarde (à qui succède Thierry de Rudder, patron de GBL, le holding d'Albert Frère). Tous deux ont joué un rôle-clé dans la création du géant énergétique.