Tout sur Ethias

L'assureur Ethias a adopté une nouvelle version de son code d'investissement éthique établi sur la base des critères ESG (environnement, social et de gouvernance), annonce-t-il mardi. La liste compte désormais 637 entreprises exclues (contre 207 en 2019) ainsi que 87 pays (69 l'année dernière).

Pour la première fois depuis 2008, l'État fédéral et les Régions flamande et wallonne vont percevoir un dividende d'Ethias pour l'année écoulée, rapportent vendredi L'Echo et De Tijd. Ces trois intervenants avaient chacun versé un demi-milliard d'euros en 2008 pour sauver Ethias de la débâcle.

Disposant déjà d'un joli bas de laine, voici qu'Ageas garnit encore ses caisses de 500 millions d'euros supplémentaires à la faveur d'un placement obligataire bouclé sans difficultés. Alléchés par un coupon de 3,25 %, les investisseurs se sont en effet rués en masse sur les titres proposés la semaine passée par l'assureur, allant jusqu'à sursouscrire sept fois son offre.

A la traîne par rapport à la plupart des autres industries de service, y compris la banque, les assureurs ont bien compris qu'il fallait réagir pour améliorer et multiplier les contacts avec leurs clients. Telle est la conclusion d'une étude réalisée par Deloitte sur l'avenir de l'assurance en Belgique et en Europe, dont nous avons pu prendre connaissance en exclusivité.

Voiture autonome, objets intelligents, patient connecté... Autant d'évolutions qui vont conduire à une meilleure prévention des risques, à moins de sinistres et donc à une baisse des primes encaissées par les assureurs. Bref, la chasse aux nouveaux services et aux nouvelles sources de revenus est lancée !

Malgré la digitalisation et des offres en direct plus variées, le courtier demeure, et de loin, le premier canal de vente de produits d'assurance en Belgique.