Tout sur État

Selon les calculs du Bureau fédéral du Plan, le régime fiscal et parafiscal favorable aux pensions complémentaires (deuxième pilier de pension) représente un impact total non négligeable sur les finances publiques, sous la forme d'un manque à gagner dans les recettes. Il est en effet chiffré à 3,35 milliards d'euros pour 2018, si l'on compare avec une situation théorique dans laquelle les mêmes montants seraient versés dans des produits de pension complémentaire mais avec une taxation égale au régime fiscal général, communique mardi le Bureau du Plan.

Les jeunes âgés de 18 à 40 ans semblent plutôt méfiants envers le système de pensions, auquel ils attribuent un score de 5,4 sur 10, selon les résultats d'un sondage publiés mardi et mené par Callebaut Collective pour le compte de l'union professionnelle des assurances, Assuralia et le représentant des fonds de pension, PensioPlus.

La procédure de signature numérique a enregistré un énorme succès l'année dernière. Selon les chiffres de l'application d'identité belge itsme, 17 fois plus de signatures ont été apposées par rapport à 2019, année de lancement de la signature électronique avec l'application. Ce grand coup d'accélérateur s'explique principalement par la crise du coronavirus.

L'assureur-crédit Credendo fête cette année son 100e anniversaire, et 100 ans après sa création, ses missions de soutien aux exportateurs belges, et plus généralement, à l'économie belge, sont toujours aussi pertinentes, dans un monde où une crise en chasse une autre.

L'épidémie de coronavirus entraîne une augmentation des retards de paiement de 81% sur l'année écoulée, constate mercredi l'assureur-crédit Atradius, en marge de la publication de son dernier baromètre. Les problèmes de trésorerie menacent les entreprises belges, alerte l'étude.

Le conflit opposant ZenTech et l'État belge prend fin après le versement de l'indemnité de rupture d'un montant de 6,5 millions d'euros, annonce mardi la société liégeoise qui développe des tests sérologiques. Début septembre, la justice avait condamné l'État belge à une astreinte de 10.000 euros par jour de retard dans l'exécution du contrat signé en avril entre les deux parties.

Les avocats de la société Wamos Benelux SA, plus connue sous sa dénomination commerciale "Neckermann", ont exposé lundi, à huis-clos devant le tribunal de l'entreprise du Brabant wallon, leur requête en réorganisation judiciaire. L'idée est de donner à l'entreprise, mise à mal par la crise sanitaire mondiale qui impacte durement le secteur des voyages, de disposer d'un peu de temps pour restructurer ses dettes et tenir le choc jusqu'à l'apparition d'un vaccin contre le coronavirus et la relance des voyages. Un plan qui sera élaboré devrait être soumis au vote des créanciers le 22 décembre.

Pour la première fois, l'endettement des pouvoirs publics belges dépasse le cap des 500 milliards, un niveau correspondant à 115% du produit intérieur brut (PIB), rapportent L'Echo et De Tijd, citant les chiffres de la Banque nationale (BNB).

La Commission européenne doute que le mécanisme de soutien pour le marché énergétique envisagé par la Belgique respecte les règles européennes en matière d'aides d'Etat. La commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, a annoncé lancer une "enquête approfondie" sur le mécanisme de capacité national, voué principalement à rendre possible l'abandon de l'énergie nucléaire avec l'aide des centrales à gaz.