Tout sur Etat

La compagnie finlandaise Finnair a annoncé mardi la suppression de 700 emplois, une mesure prise pour lutter contre le déclin massif de l'industrie aéronautique en raison de la pandémie de coronavirus.

Que faudrait-il pour redonner au pays un souffle nouveau ? Le livre de Rudy Aernoudt fourmille de propositions, mais au-delà de leur nombre et de leur pertinence, elles sont aussi interdépendantes. L'électrochoc que l'économiste veut faire subir au pays est en effet total, embrassant à la fois les domaines politique, financier, économique et culturel. En voici un échantillon.

Le rapprochement entre les deux principaux partis du pays ne surprend pas trop le monde économique. Au-delà des slogans de campagne, ils peuvent en effet se retrouver pour parler emploi, fiscalité et, bien entendu, réforme de l'Etat.

Le premier groupe européen du transport aérien Lufthansa, sauvé de la faillite par l'Etat allemand, s'attend à une année largement dans le rouge en raison de la pandémie de Covid-19 et juge désormais irréaliste de réaliser les 22.000 suppressions d'emplois sans licenciements.