Tout sur Entreprises

A l'époque, j'étais la seule associée féminine chez BDO ; j'évoluais dans un univers exclusivement masculin. Aujourd'hui, il y a quatre femmes parmi les associés. Nous conversons régulièrement. Sur quoi travaillons-nous, à quels problèmes sommes-nous confrontées et comment pouvons-nous nous entraider ? Même si nous sommes chacune spécialisées dans un domaine différent, il s'avère que nous rencontrons régulièrement des problèmes similaires.

Recruter, c'est partir à la recherche de personnes désireuses d'évoluer qui pourront, de cette manière, contribuer à la croissance de votre entreprise. Tel est le message que véhicule le slogan de BDO Belgium : "Make our clients and people grow". Il était dès lors tout naturel que nous le traduisions dans une politique RH permettant au personnel de progresser au sein de l'entreprise, et ce en prenant des mesures qui renforceront aussi l'attractivité de la société sur le marché du recrutement.

Notre cadre (de vie) en mutation est VUCA (Volatile, Uncertain, Complex, Ambiguous), ce qui se ressent sur le terrain. Mais nous ne nous considérons jamais comme cause du changement, que nous attribuons plutôt à d'autres éléments : contexte, réorganisation, nouveau dirigeant, mauvaise équipe, clients pénibles... Si on se focalisait sur nous-mêmes ? Arriverons-nous à un " changement personnel " et donc à une vraie " agilité d'entreprise " ? Quel est le rôle d'un coach ou d'un dirigeant qui questionne ? La parole est à Marleen Boen, Managing Director chez Training & Coaching Square.

Lorsque vous visitez certaines entreprises, vous ne pouvez vraiment pas ignorer que l'atmosphère y est souvent à couper au couteau. La frustration est palpable dans tous les lieux à tous les niveaux, dans la relation entre les managers et les salariés mais aussi entre les collègues.

Un an à peine après la faillite de leur start-up Take Eat Easy, deux anciens de l'équipe fondatrice relancent leur nouveau projet. Ils ont créé le COWBOY un vélo électrique d'un genre nouveau, déjà primé à Euro Bike, la Grand-Messe internationale du vélo. Un ambitieux projet déjà soutenu par plusieurs investisseurs.

Le groupe Spadel a vu ses résultats bondir au premier semestre au gré de l'acquisition de la société bulgare Devin AD et de conditions climatiques "très favorables" durant les mois de mai et juin, a-t-il annoncé lundi après la clôture de la Bourse.

Sonné. Un licenciement ou une faillite peut nous mettre K.-O. Cet échec est pourtant la meilleure occasion d'apprendre. Mais comment se relever ? Comment poursuivre sa route quand notre monde professionnel s'écroule ? Episode 1 : Fred Colantonio.

Avec " Bienvenue dans le nouveau monde ", Mathilde Ramadier raconte son expérience au sein de l'univers " cool " des start-ups. " Infantilisation ", " tâches vides de sens ", " salaires dérisoires "... Un portrait grinçant.

Pratiqué par beaucoup, le télétravail fait bonne figure en prévoyant de nombreux avantages, autant pour les travailleurs que pour les employeurs. Le télétravail occasionnel dispose désormais d'un cadre légal afin d'éviter de prendre trop de libertés avec le contrat de travail. Vincent Chiavetta, avocat de Bruxelles, fait le point avec nous.

Ferrero (Nutella, Kinder Surprise et Tic Tac) reprend le biscuitier d'origine belge Delacre, indique jeudi De Tijd. La rumeur d'un intérêt de l'Italien dans la marque belge circulait depuis juin.

La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l'aspirine, et l'américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de Monsanto est exécrable. Plus que le risque financier lié à ce deal de 66 milliards de dollars, certains se demandent si le vrai risque pour Bayer serait de perdre sa réputation ?

Bien que resté discret à son démarrage, le " start-up studio " belge eFounders mène sa barque de manière prometteuse. Son business ? La création de start-up au rythme surprenant de quatre par an. Avec ses neuf start-up déjà lancées le " groupe " vaut déjà plus de 125 millions et a généré pas moins de 250 emplois répartis entre la Belgique, la France et les Etats-Unis.

Le tissu économique wallon a globalement bien résisté à la crise de 2008-2012, selon une étude sur la situation des entreprises en Wallonie de l'Union wallonne des entreprises (UWE) présentée mercredi à Wavre. Le poids du secteur privé et le total de l'emploi n'ont que faiblement diminué.

Les entreprises de moins de cinq ans contribuent à près de 40 % des créations d'emploi en Belgique. Cela mérite sans doute de réfléchir à un ciblage des aides publiques selon l'âge de l'entreprise.