Tout sur Engie

Après s'être quelque peu ressaisi après une ouverture en nette baisse lundi, l'indice BEL 20 devait opter pour une nouvelle courbe descendante à l'instar de ses voisins européens. A la clôture de 14 heures, il abandonnait 0,95 pc en s'inscrivant à 3.210,08 points avec 15 de ses éléments dans le rouge.

"La gestion du parc nucléaire par Electrabel a manqué de la plus élémentaire prévoyance. Le gouvernement et les consommateurs ont été placés devant un fait accompli. C'est inacceptable." Charles Michel était en colère en abordant ce chapitre, lundi à la Chambre, lors de la dernière déclaration gouvernementale de la législature. Très en colère.

Fin 2018, Jean-Pierre Clamadieu quittera son poste à la tête de Solvay, l'entreprise chimique dont il a fait, en l'espace de sept ans, un des numéros un mondiaux dans le domaine des matériaux avancés. Pour "Trends-Tendances", le Français a accepté de dresser un bilan de cette expérience et de nous parler de son prochain employeur, un certain Engie, qui l'obligera forcément à garder un oeil sur la Belgique.

Dans la tourmente. Après avoir découvert que le béton des plafonds des bunkers de Tihange 3 et de Doel 3 s'effritait, Electrabel a constaté le même type de dégâts sur les bunkers de Tihange 2 et Doel 4. Bien que situées dans la partie non nucléaire des centrales, ces anomalies rendent ces réacteurs indisponibles à l'approche de l'hiver. Une situation particulièrement critique au mois de novembre, notre pays ne comptant qu'un réacteur disponible sur 7.

La directrice générale du groupe Engie, Isabelle Kocher, a proposé, fin juin, au patron d'EDF de racheter les centrales nucléaires belges, rapporte Le Canard Enchainé dans son édition de mercredi.

Dans des instructions adressées aux employeurs, l'Office national de sécurité sociale (ONSS) indique que les filiales belges de multinationales et leurs employés devront payer des cotisations sociales sur les actions que la société mère étrangère distribue à ses employés, rapporte L'Echo mardi.

Deutsche Bank a été évincée de l'indice Eurostoxx 50 regroupant les principales capitalisations boursières de la zone euro, a indiqué Deutsche Börse qui gère la Bourse de Francfort. La première banque allemande, qui traîne plusieurs casseroles judiciaires, a vu son cours de Bourse fondre comme neige au soleil après trois années d'affilée dans le rouge.

La tendance était négative lundi matin en Europe où les tensions commerciales entre les USA et la Chine inquiétaient toujours les opérateurs. Vers onze heures, l'indice BEL 20 était en baisse de 0,2 pc à 3.795 points avec 11 de ses 20 éléments dans le rouge.