Tout sur Engie

Dimanche soir, après des mois d'escarmouches, les deux groupes français ont conclu un cessez-le-feu qui prélude un rapprochement officiel entre deux leaders mondiaux de l'eau et des déchets.

"La stratégie du conseil d'administration de Suez ne vise en rien à engager une négociation. Elle ne vise qu'à faire échouer notre offre" de rachat de l'entreprise, a affirmé le patron de Veolia Antoine Frérot, au cours d'un échange organisé par son groupe sur les enjeux de la transformation écologique.

Le télétravail reste une obligation pour les prochaines semaines a martelé le Premier ministre Alexander De Croo mardi après avoir rencontré les fédérations d'entreprises. Les tests rapides pourraient permettre aux travailleurs de revenir progressivement sur leur lieu de travail. A quel horizon ? Et comment cela sera-t-il organisé ? La FEB, de son côté, n'en est pas demandeuse.

Et voilà! Devant l'indécision coupable de nos autorités, Engie a pris les devants et jeté l'éponge en annonçant le 28 février, par la voix de sa patronne Catherine MacGregor: "Suite à l'annonce du gouvernement belge au quatrième trimestre 2020, il a été décidé de stopper tous les travaux de préparation qui aurait permis une prolongation de 20 ans de deux unités au-delà de 2025, dans la mesure où il semble peu probable qu'une telle prolongation puisse avoir lieu compte tenu des contraintes techniques et régulatoires".

Le géant énergétique français Engie s'est engagé vendredi à sortir du charbon, très polluant et émetteur de carbone, en Europe d'ici 2025 et dans le monde d'ici 2027. Le groupe a par ailleurs annoncé avoir plongé dans le rouge l'an dernier, sous le coup d'une dépréciation de 2,9 milliards d'euros sur ses actifs nucléaires en Belgique, en raison de l'abandon prévu de cette énergie d'ici 2025.

Le groupe énergétique français Engie annoncera vendredi, lors de la publication de ses résultats annuels, un amortissement de 1,9 milliard d'euros sur son parc nucléaire belge, estimant que les centrales du Plat pays ne lui rapporteront plus rien après 2025, selon une information de la chaîne BFM Business confirmée au quotidien Le Soir.

S'il est un secteur du système électrique qui se distingue par une recherche intense et fructueuse dans le monde c'est bien celui du nucléaire civil. Les innovations y sont constantes et ouvrent la voie à des sauts technologiques ce qui est loin d'être le cas pour le renouvelable intermittent.