Tout sur Energie

C'était une étape cruciale en vue de confirmer la sortie nucléaire en 2025: la Commission européenne a validé le CRM, le mécanisme de subsidiation mis en place par l'Etat belge.

L'inflation augmente, l'inflation progresse, l'indice-pivot a été dépassé ce mois-ci... Voilà autant de phrases et d'affirmations qui nous parviennent sans cesse ces dernières semaines, oui mais... Concrètement qu'est-ce que l'inflation et surtout qu'est-ce que cela change pour notre portefeuille si elle augmente ou si elle baisse ?

La hausse des prix de l'électricité et du gaz naturel menace de faire peser sur les ménages ayant des contrats variables un lourd surcoût sur leur facture d'énergie, de 133 euros par an en moyenne pour le moment. Ce chiffre a été calculé par la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg), qui prévient que la facture pourrait augmenter encore plus si la hausse actuelle des prix se poursuit.

La facture d'électricité des ménages et des entreprises devrait augmenter de 100 millions d'euros en 2022. C'est ce qu'a montré une étude réalisée par le régulateur fédéral de l'énergie, la Creg. Cependant, il avait été convenu que la surtaxe fédérale sur la facture d'énergie devait en fait diminuer, alerte vendredi le député N-VA Bert Wollants.

Face à la bronca des propriétaires de panneaux solaires qui s'estiment dupés, le gouvernement flamand ouvre son portefeuille. Un demi-milliard d'euros devrait être versé à titre d'indemnités, dont une centaine au moins cette année. Trop lent et trop peu, estiment les irréductibles.

En matière de panneaux solaires, le gouvernement flamand avait quelque peu outrepassé ses compétences. Tous les partis le savaient mais nous étions alors en période électorale. Plus de 100.000 ménages sont aujourd'hui victimes de cet aveuglement.

Les ministres en charge de l'Energie, de l'Economie et des Consommateurs, Tinne Van der Straeten, Pierre-Yves Dermagne et Eva De Bleeker, ont demandé à l'Inspection économique d'ouvrir une enquête sur les pratiques du fournisseur d'énergie Mega dans le cadre des "contrats dormants", ont-ils annoncé vendredi dans un communiqué.

On compte en Belgique plus de 500.000 contrats de fourniture d'énergie dits "dormants", des contrats particulièrement désavantageux pour le consommateur particulier, constate la Creg dans son monitoring annuel des prix du marché de l'électricité et du gaz.

"L'annonce (mardi par Engie Electrabel) de la prolongation de l'indisponibilité des réacteurs nucléaires Doel 1 et 2 n'est pas une chose nouvelle", a déclaré mercredi Marie Christine Marghem (MR) lors d'une conférence de presse. La ministre fédérale de l'Energie a assuré que l'approvisionnement énergétique serait bien assuré, d'autant que le réacteur de Tihange 3 pourra être remis en service plus tôt que prévu.