Tout sur employeurs

Les grandes idées de réforme fiscale, très vaguement annoncées par le gouvernement dans son programme, semblent actuellement se limiter à un prétendu "glissement fiscal", dont la portée maximale annoncée devrait être de 5 milliards d'euros, soit environ 1,5 % seulement du PIB.

Face aux grèves "politiques" annoncées, les employeurs rappellent qu'à côté du droit de grève existent aussi les droits de travailler et de circuler librement et que l'un ne l'emporte pas sur les autres, indique vendredi l'Union wallonne des entreprises dans un communiqué.