Tout sur Emmanuel Macron

L'activité du bâtiment français a progressé en 2018, malgré un ralentissement, mais devrait faire une pause l'an prochain à la suite de l'affaiblissement de la construction de logements neufs, a annoncé mercredi la principale fédération du secteur.

À la recherche de recettes pour financer les mesures sociales annoncées la semaine dernière par Emmanuel Macron, le gouvernement français a tranché: il taxera dès le 1er janvier les géants du numérique, sans attendre un éventuel accord au sein de l'Union européenne.

Alors que plusieurs grandes entreprises ont déjà répondu à l'appel d'Emmanuel Macron de "participer à l'effort collectif", le groupe pétrolier Total a lui aussi annoncé avoir mis en place plusieurs mesures en faveur de ses salariés, dont notamment une prime exceptionnelle de 1500 euros. La décision concerne environ 20.000 personnes.

Alors que plusieurs grandes entreprises de luxe ont déjà répondu à l'appel d'Emmanuel Macron de "participer à l'effort collectif", le groupe pétrolier Total a lui aussi annoncé avoir mis en place plusieurs mesures en faveur de lses salariés, dont notamment une prime exceptionnelle de 1500 euros. La décision concerne environ 20.000 personnes.

"Il y aura inévitablement à l'avenir davantage de régulation" d'Internet, a averti Emmanuel Macron, dans un discours au Forum pour la gouvernance d'internet qui se réunit à l'Unesco à Paris.

Le gouvernement wallon vient de présenter, avec fierté, son budget pour 2019. Il a fait remarquer avec emphase qu'il ne comporterait aucune augmentation d'impôt et semble fort satisfait de cette déclaration.

L'Union européenne est traversée de "bien trop de tensions", a estimé lundi le chancelier autrichien Sebastian Kurz, dont le pays assume actuellement la présidence tournante de l'UE, à trois jours d'un sommet informel européen qui abordera la très clivante question migratoire.

Raillé par ses opposants comme le "président des riches", le président français Emmanuel Macron a repris jeudi l'offensive sur le terrain social en dévoilant un plan de lutte contre la pauvreté de 8 milliards d'euros sur quatre ans.

"On lui fait encore confiance mais attention, cela ne va pas durer": quinze mois après avoir été séduits par l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron, un président jugé pro-business, les patrons français se mettent aujourd'hui à douter.