Tout sur Emmanuel Macron

La présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde a dit s'attendre à une récession "considérable" en zone euro en raison de l'impact de l'épidémie de coronavirus, dans une tribune à paraître vendredi dans plusieurs journaux européens.

La Banque centrale européenne a annoncé mercredi soir un plan d'"urgence" de 750 milliards d'euros destinés à des rachats de dette publique et privée pour tenter de contenir les répercussions sur l'économie de la pandémie de coronavirus. Les prix du brut se sont envolés après cette annonce.

La Commission européenne a voulu rassurer mardi les 27 inquiets des conséquences de l'épidémie de nouveau coronavirus sur leurs économies, promettant de mobiliser "tous les instruments à disposition" pour les soutenir, dont un nouveau fonds spécialement dédié.

Les gouvernements doivent apporter "une réponse internationale coordonnée" pour atténuer l'impact économique de l'épidémie du coronavirus, souligne lundi l'économiste en chef du Fonds monétaire international (FMI), les exhortant à prendre des mesures budgétaires, monétaires et financières "importantes".

Retraites, écologie, immigration... Emmanuel Macron devra jongler entre sa volonté de réformer et celle de trouver un consensus dans une France nerveuse.

On sait que la République française a gardé de l'Ancien Régime une certaine volonté d'absolutisme, une grande passion pour l'Etat et le souci de donner la prépondérance aux intérêts de celui-ci sur les droits des citoyens, et donc d'attribuer à la puissance publique le maximum de pouvoirs.

Le mouvement de grève se poursuivait massivement, lundi pour un cinquième jour consécutif, dans les transports publics en France, représentant une véritable épreuve du feu pour le gouvernement, affairé à finaliser sa réforme des retraites vivement contestée dont il doit dévoiler mercredi "l'intégralité".

Emmanuel Macron a appelé mardi la Chine à "consolider" l'ouverture de son immense marché aux entreprises étrangères et à coopérer avec l'Europe pour lutter contre les tentations unilatérales, sur fond de tensions commerciales croissantes.

Arriver à 25 licornes, ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollars, dans deux ans : l'ambition du président français Emmanuel Macron est grande pour le label " French Tech " puisqu'aujourd'hui, l'Hexagone en compte moins de 10.