Tout sur Électricité

"Les prix explosent en dehors du rationnel": de la multinationale à l'entreprise familiale, les industries européennes consommatrices d'énergie sont chauffées à blanc par l'envolée des prix du gaz et de l'électricité, et demandent des mesures d'accompagnement aux chefs de gouvernement européens réunis vendredi à Bruxelles.

A partir de cette semaine, la start-up Energie.be lancera d'abord ses activités en Flandre et commencera à fournir de l'électricité et du gaz naturel aux particuliers et aux PME. Aucune date n'a été annoncée pour Bruxelles mais la capitale sera fournie après la Wallonie dont l'approvisionnement devrait commencer au 4e trimestre.

Le rachat de Lampiris par Total crée des remous. Le distributeur d'énergie avait misé sur les énergies vertes et attiré ainsi plus de 800.000 clients. Il avait vanté son indépendance et certains clients n'apprécient pas du tout son absorption par un pétrolier.

Le prix de l'électricité a évolué de manière moins favorable en Belgique que dans le reste de l'Union européenne, ressort-il vendredi des chiffres 2015 de l'Office statistique européen Eurostat. Le prix de l'électricité a enregistré une hausse de 15,1% dans le pays, la seconde plus forte hausse après la Lettonie, pour une augmentation de 2,4% dans l'UE.

Les installations électriques de neuf maisons à vendre sur dix seraient non conformes. Dans 20% des cas, les problèmes représentent même un risque pour la sécurité. Cela entraîne de plus en plus souvent de fameux casse-têtes financiers pour les acheteurs, prévient Century 21 Benelux. Trois conseils.

Entre 2007, année de libéralisation complète du secteur énergétique en Belgique, et décembre 2015, le prix final au consommateur a augmenté en moyenne de 44,09% pour un client domestique, ressort-il d'une étude annuelle de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg).

Le prix de l'énergie en Belgique continue d'électriser les débats. Le retour de la TVA à 21% fait tiquer Test-Achats, qui exige de voir "sortir de la facture d'énergie les taxes et autres coûts" qui sont "autant d'impôts déguisés". En réponse, la ministre de l'Energie estime que l'énergie est nécessaire au quotidien "mais pas un produit de toute première nécessité"...