Tout sur Egbert Lachaert

Mis sous pression, le leader belge de la grande distribution a présenté la semaine dernière sa nouvelle stratégie basée sur quatre piliers et avec une présence accrue en ville.

Il est temps de mettre de l'ordre dans le budget de notre pays. Notre gouvernement a sauvé d'innombrables emplois et entreprises pendant la pandémie grâce à des mesures de soutien d'une ampleur sans précédent. L'ampleur des déficits budgétaires qui en résultent est également sans précédent.

Le titre peut faire sourire ou provoquer, lorsqu'on sait que la coalition dite "Vivaldi" qui soutient le nouveau gouvernement fédéral est composée notamment d'un parti, le Mouvement Réformateur, qui est l'héritier du parti libéral, et un autre, l'Open VLD, dont le sigle se réfère ouvertement à la doctrine libérale.

L'accord gouvernemental introduit l'idée d'une taxation sur les grosses fortunes. Elle devrait rapporter jusqu'à 300 millions sur une année. Ses contours sont encore flous. Elle divise déjà au sein de la coalition.

Le chef de groupe Open Vld à la Chambre, Egbert Lachaert, a déposé une proposition de loi pour retarder d'un mois et demi la période des soldes, a-t-il indiqué dimanche. Le secteur de la mode plaidait vendredi pour un report afin d'éviter de nombreuses faillites et licenciements.

Le gouvernement envisage de proposer une augmentation de salaire net pour inciter les détenteurs de voitures de société à abandonner cet avantage. Mais les montants évoqués jusqu'ici risquent d'être insuffisants. Ou de siphonner la base taxable.

Le ministre de l'Emploi, Kris Peeters, a fait une proposition au groupe des Dix en vue de renforcer la loi qui fixe les règles sur la procédure à suivre en cas de licenciement collectif.