Tout sur EDF

La directrice générale du groupe Engie, Isabelle Kocher, a proposé, fin juin, au patron d'EDF de racheter les centrales nucléaires belges, rapporte Le Canard Enchainé dans son édition de mercredi.

La colère gronde chez Luminus, filiale belge de l'énergéticien français EDF. En cause : le licenciement collectif la semaine dernière de 14 travailleurs, sans qu'aucune concertation sociale n'ait été organisée. La manière dont les employés ont été mis au courant de leur licenciement, par simple coup de fil, provoque aussi la polémique.

La société détenue à 69% par EDF a engrangé un résultat net de 57 millions en 2016, contre une perte de 83 millions en 2015.

La société énergétique EDF Luminus a engrangé un bénéfice de 57 millions d'euros en 2016. Une part de plus en plus grande de ses gains provient des énergies renouvelables. En 2015, l'entreprise avait fait face à une perte de 83 millions d'euros.

La Commission européenne a enjoint mercredi l'électricien EDF de restituer à l'Etat français 1,37 milliard d'euros pour avoir bénéficié en 1997 d'une aide fiscale jugée incompatible avec les règles européennes en matière de concurrence.

Le conseil d'administration d'EDF Luminus a décidé d'introduire la société en Bourse. Mais les représentants des actionnaires liés aux communes belges, qui détiennent 36,5% du capital de la société, ont voté contre, rapportent plusieurs journaux ce vendredi.

Quelque 144.000 euros. Voilà, selon l'évaluation du quotidien De Morgen, le montant de la facture que le gouvernement fédéral doit à Electrabel et à EDF depuis le Nouvel An. C'est la conséquence d'un accord conclu entre le gouvernement Di Rupo et les deux entreprises en octobre 2013 afin de prolonger l'activité de la centrale nucléaire Tihange 1 de dix ans.

Luminus veut poser un "geste fort en tant que premier challenger du marché" belge de l'énergie : la filiale du français d'EDF, loin d'augmenter ses prix comme certains de ses concurrents, les diminuera.

Standard & Poor's ne s'est pas contenté de dégrader la notation de la France : l'agence vient de revoir à la baisse les notes de plusieurs entreprises publiques, EDF, RTE et SNCF notamment. Autre conséquence : le contraste est de plus en plus flagrant avec l'Allemagne...

Le Premier ministre avait chargé la Banque nationale d'évaluer la "rente nucléaire", estimée à 2 milliards d'euros par la Creg et à 650 millions par Electrabel. La BNB serait parvenu à un montant de 900 millions... grand maximum.