Tout sur Edenred

Alors que l'Office national de l'Emploi (Onem) avait attribué, pour la troisième fois, le marché des titres-services à la société française Edenred, Sodexo a à nouveau introduit un recours devant le Conseil d'Etat pour casser la décision, rapporte L'Echo mardi.

Des parlementaires vont déposer une proposition de loi supprimant les chèques-repas. Le ministre Vande Lanotte y est favorable. Les émetteurs de titres râlent ferme.

Sodexo déplore la décision de l'Office national de l'Emploi (ONEM) d'attribuer le contrat de gestion des titres-services à la société Edenred (ex-Accor), à la suite d'un appel d'offres lancé en avril 2012.

Les éco-chèques seraient voués à une disparition proche. "Sans regrets", résume l'UCM, pour qui "il est temps de mettre fin à un système inventé dans l'urgence, qui a révélé plus de failles que prévu". Edenred, l'une des deux sociétés émettrices, s'étonne.

Carrefour réfléchit à mettre en Bourse ses activités foncières et sa branche hard discount. Sara Lee s'apprêterait à se scinder. ArcelorMittal vient d'introduire en Bourse sa division acier inoxydable... Les scissions sont très tendance chez les grands groupes et séduisent les investisseurs.

La fédération des distributeurs dénonçait, la semaine dernière, le système des chèques-repas dont ses membres seraient les "dindons de la farce". La réplique des émetteurs desdits chèques, Sodexo et Edenred, ne s'est pas fait attendre.

A cause de "certaines modifications de fond", l'arrêté royal encadrant les futurs chèques-repas électroniques n'est toujours pas arrivée au cabinet de la ministre Laruelle. Celle-ci promet une réunion des quatre ministres compétents pour la fin de septembre afin de "mettre les choses au clair".

Les titres-repas périmés rapporteraient gros aux deux émetteurs : jusqu'à 3,5 % dans les revenus totaux de ce système, soit quelque 45,5 millions d'euros pour Sodexo et Edenred (ex-Accor Services). De quoi permettre à ceux-ci de couvrir leurs frais de personnel.

En changeant de nom, l'entité belge du nouveau pôle "services" veut aussi accélérer le transfert du papier au support électronique, créer de nouveaux produits et poursuivre son expansion.