Tout sur Dudelange

C'est un domino qui, en tombant, risque de toucher 450 travailleurs dans la région liégeoise et des milliers dans le monde: des employés et ouvriers du groupe sidérurgique Liberty Steel et de sa maison mère GFG Alliance, dont l'existence est menacée.

Un premier investissement de six millions d'euros a été officiellement annoncé lundi à l'occasion de l'entrée de Liberty Steel, qui regroupe les sites de Liège et Dudelange, au sein de GFG Alliance, a annoncé Frédéric Tancrez, directeur du site. Un premier investissement "qui sera suivi d'autres. Les lignes de galvanisation de Flémalle seront également améliorées", a assuré Sanjeev Gupta, président exécutif de GFG Alliance.

Les organisations syndicales d'Arcelor Mittal ont rencontré lundi après-midi une délégation de Liberty House, acquéreur privilégié des deux lignes de galvanisation situées à Flémalle ainsi que du Fer Blanc (Tilleur). Cette dernière a assuré aux représentants des travailleurs le maintien de l'emploi dans le bassin liégeois ainsi que l'investissement de quelque 22 millions d'euros.