Tout sur dragage

Cela fait déjà plus d'un mois maintenant que les sociétés de dragage belges Jan De Nul et Baggerwerken Decloedt en Zoon (une filiale de DEME) se traînent dans la boue sur les rives du lac Laguna situé aux Philippines. La querelle fait les gros titres de presse locale qui voit derrière cette bisbille une véritable "guerre des Belges"...

Le montant global de deux marchés, situés en mer Baltique et au nord de l'île de Frise orientale Borkum, s'élève à 454 millions d'euros, dont 263 millions d'euros exclusivement pour le belge Deme, dont le carnet de commandes se maintient à un niveau supérieur à 2 milliards d'euros.

Jan De Nul créera la liaison entre le canal de Panama et de nouvelles écluses près des côtes de l'océan Pacifique, un contrat de quelque 40 millions d'euros. Deme, de son côté, approfondira le port Soyo GNL en Angola, moyennant 155 millions d'euros environ.

Deme est "en négociation" pour aider à lutter contre la marée noire dans le golfe du Mexique. Le groupe belge de dragage pourrait intervenir de plusieurs manières : élever des barrières de sable et de pierre, ramasser le pétrole à la surface de l'eau et nettoyer les sols pollués.