Tout sur Dominique Michel

La fédération professionnelle Comeos a déposé mercredi sur la table du gouvernement son plan directeur pour donner un coup de turbo au commerce électronique belge. "Nous avons tous les atouts pour développer pleinement le commerce numérique en Belgique. Avec ce plan, nous donnons une impulsion majeure au secteur et à l'emploi", soutient Dominique Michel, CEO de la fédération du commerce et des services.

Deux entreprises wallonnes s'allient pour proposer à la grande distribution des ombrières de parking surmontées de panneaux photovoltaïques. Champions de l'autoconsommation, nos supermarchés sont des clients idéaux. Ils pourraient même devenir de véritables producteurs et vendeurs d'électricité verte. A condition de lever certains freins.

Les mesures de "semi-confinement" annoncées mercredi à l'issue du Comité de concertation entraîneront une perte d'un milliard d'euros en quatre semaines pour les magasins de mode, de décoration intérieure, d'électronique et de sports, affirme vendredi Comeos dans les colonnes de La Libre Belgique. Quelque 35.000 travailleurs de ces enseignes seront mis au chômage temporaire en avril, ajoute la fédération sectorielle.

Alors que les magasins dits "non-essentiels" rouvriront leurs portes le 1er décembre, ceux de l'habillement, entre autres, aimeraient d'urgence avoir de la clarté quant aux soldes d'hiver. De leur côté, c'est clair, d'après le syndicat neutre pour indépendants et Comeos, ils ne veulent pas d'un report.

Le "Click & collect" est insuffisant pour permettre aux commerçants de survivre, estiment mardi dans Le Soir les fédérations sectorielles. Elles souhaitent un assouplissement, qui autoriserait les clients à se rendre dans le magasin sur rendez-vous.

Plus de 90% de la viande vendue dans les supermarchés en Belgique est fournie par des producteurs belges, révèle Comeos vendredi dans un communiqué. Pour les fruits et légumes, les supermarchés privilégient également toujours les circuits courts, précise la fédération du commerce à l'occasion de l'ouverture de la Foire de Libramont.

Le nombre de personnes qui ont acheté en ligne ces douze derniers mois via une tablette ou un smartphone a augmenté de 59%, indique Comeos, la fédération des services et du commerce, qui diffusait jeudi son enquête annuelle sur le commerce électronique. En 2017, 22% des sondés indiquaient qu'ils faisaient des achats en ligne via ces procédés. Cette année, 35% des consommateurs ont opté pour la tablette ou le smartphone pour faire leurs emplettes sur internet.

Alors que dans l'Hexagone, le distributeur annonce un plan de départs volontaires concernant 2 % des effectifs (2.400 collaborateurs sur 115.000) et visant uniquement le siège , chez nous, Carrefour pourrait licencier jusqu'à 1.233 personnes sur 11.500, à la fois au siège d'Evere et dans les magasins.

Selon Dominique Michel, le patron de Comeos (la fédération du commerce et des services en Belgique), les achats transfrontaliers, réalisés par des Belges dans un pays limitrophe, connaissent depuis 2009 une hausse annuelle moyenne de 3,2 %.

Passage de témoin au Concert Noble entre l'ancien administrateur délégué de l'Unizo et Michel Vermaerke à la tête de la Fédération belge du secteur financier et de l'Association belge des banques et des sociétés de Bourse.

La fédération des entreprises des secteurs du commerce et des services pointe un manque de flexibilité dans l'organisation du travail de nuit qui pousserait nombre de distributeurs à délocaliser leurs activités d'e-commerce. Pour le SETca, dire que le travail de nuit est quasiment impossible chez nous "ne colle pas à la réalité".

Agoria se dit "prudemment positive" après la conclusion mercredi soir d'un projet d'accord interprofessionnel 2017-2018 mais la fédération de l'industrie technologique estime qu'il va devenir très difficile de continuer à résorber le handicap salarial et que la création d'emplois va en pâtir.

Autoriser les magasins à travailler la nuit dans le cadre de leurs activités d'e-commerce. Cela fait des années que le sujet fait débat. La distribution plaide haut et fort en sa faveur, mais les syndicats freinent des quatre fers.