Tout sur Dominique Leroy

"La taxe sur les pylônes est peu compréhensible", a indiqué Dominique Leroy, administrateur délégué de Proximus, lors de l'assemblée générale de l'entreprise qui se tient mercredi à Bruxelles. "Les autorités locales demandent une meilleure couverture du territoire, mais s'apprêtent à doubler nos coûts d'entretien avec cette taxe", a-t-elle dit.

Deux ans après avoir pris la tête de Proximus, Dominique Leroy a été élue Manager de l'Année 2015 par Trends-Tendances, lors d'une cérémonie de prestige à Brussels Expo, en présence du Premier ministre Charles Michel.

L'administratrice déléguée de Proximus, Dominique Leroy, a perçu en 2014 657.258 euros hors rémunération variable, ressort-il vendredi du rapport de gestion du conseil d'administration de l'entreprise publique en vue de l'assemblée générale du 15 avril prochain.

Dominique Leroy, la patronne de Belgacom a beaucoup de chance : elle est charismatique, elle est légitime au sein de son entreprise, car elle n'a pas été parachutée à ce poste mais a gravi les échelons de sa hiérarchie aux pas de course. De plus, elle est arrivée au sommet juste après une période très houleuse entre l'ancien PDG de Belgacom et son actionnaire, c'est-à-dire l'Etat.

Dominique Leroy devrait prendre les rênes de Belgacom, a-t-on appris mercredi alors qu'un consensus politique s'est fait jour autour de son nom. Le comité de rémunération de l'entreprise publique a proposé le nom de l'actuelle responsable de la division consommateurs et le Conseil d'administration pourrait l'avaliser dès demain jeudi avant que le comité ministériel ne l'approuve à son tour.

La nomination de Dominique Leroy au poste de vice-présidente en charge de la Consumer Business Unit, la division consommateurs de Belgacom, a été acceptée par le conseil d'administration.