Tout sur dollar

Donald Trump a donc réussi l'impensable: déjouer tous les pronostics des commentateurs politiques américains et réussir à être en bonne place pour se retrouver, éventuellement, locataire de la Maison Blanche.

Le Fonds monétaire international a décidé lundi d'intégrer le yuan dans le panier de devises composant son unité de compte, les Droits de Tirage Spéciaux (DTS), a annoncé lundi sa directrice-générale Christine Lagarde.

L'euro baissait lundi, après des propos du patron de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi semblant confirmer la perspective d'une accélération imminente de ses rachats d'actifs. Vers 08h00, la monnaie unique européenne valait 1,0622 dollar contre 1,0641 dollar vendredi soir.

Les membres de la Réserve fédérale américaine (Fed) sont apparus soucieux de l'impact de l'économie internationale, notamment de la Chine, sur l'activité économique aux Etats-Unis et se sont inquiétés du renforcement du dollar, dans un document publié jeudi.

L'euro montait encore face au dollar jeudi, profitant des déclarations du président de la Banque centrale européenne qui n'a pas laissé transparaître d'intention d'amplifier son programme d'assouplissement monétaire et avant un discours attendu de la présidente la Réserve fédérale américaine.

L'euro est monté lundi à son plus haut niveau depuis la mi-janvier, se hissant même au-dessus de 1,17 dollar pour un euro, profitant d'un afflux de cambistes fuyant le billet vert et les devises les plus risquées du fait des inquiétudes sur la Chine.

Alors que la Belgique est en plein débat sur le tax shift et que l'Europe est encore tournée vers la Grèce, le reste du monde a d'autres problèmes économiques sur le feu. Et en particulier les pays émergents, la Chine en tête, qui rencontrent de grandes difficultés. Ces pays souffrent d'un endettement excessif en dollars.

La Chine a dévalué d'environ 3,5% en deux jours la valeur de sa monnaie face au dollar, la plus forte dépréciation en deux décennies, mais les marchés et les analystes sont divisés sur les motivations de Pékin et sur les conséquences à attendre.