Tout sur Distribution

Ayant déjà engagé d'importants investissements, plusieurs chaînes spécialisées continuent très logiquement de dérouler leurs plans d'ouvertures. Mais ouvrir en cette période ne se fait pas sans peine. Travaux retardés, fermeture temporaire du rayon "vrac", absence de marketing, etc. Pas de quoi arrêter des enseignes portées par la croissance fulgurante de leur secteur.

Colruyt remplacera d'ici la fin de l'année ses étiquettes papier par des électroniques dans l'ensemble de ses magasins, a annoncé vendredi le groupe dans un communiqué. Elles seront équipées d'une puce que le client pourra scanner avec son smartphone pour obtenir davantage d'informations sur les produits.

Dans la lignée du plan d'investissement annoncé en début d'année par son nouveau CEO Alexandre Bompard, le distributeur français a décidé de mettre le paquet sur le bio. Chez nous, il devrait ouvrir des magasins bios "à court ou moyen terme", attiré par des marges alléchantes et pour éviter qu'une partie de la clientèle ne lui passe sous le nez.