Tout sur Disney

Le service de vidéo à la demande Disney+ sera disponible en Belgique durant l'été prochain, a annoncé mardi The Walt Disney Company, sans donner de date plus précise. L'offre sera déjà lancée dans plusieurs autres pays d'Europe, dont la France, le 24 mars prochain. Le prix de l'abonnement sera de 6,99 euros par mois.

La fin de l'année approche à grands pas et une chose est déjà certaine dans le monde du divertissement : Disney est devenu le premier studio de tous les temps à réaliser 10 milliards de dollars de recettes au cinéma.

Pour soigner leur propre récit, les grands patrons de la planète - et plus particulièrement ceux de la Silicon Valley - optent volontiers pour le storytelling super-héroïque.

DPG Media, la société issue de la fusion de Persgroep Publishing et Medialaan, veut poursuivre la digitalisation de ses activités et adapte dès lors son organisation : 145 emplois sont menacés chez DPG Media "au sein de l'organisation TV classique et des services de support". Parallèlement, DPG Media procèderait à la création de 50 emplois, principalement des profils digitaux. "Où cela sera possible, nous voulons prendre en compte les travailleurs actuels pour remplir ces nouvelles fonctions", dit la société dans un communiqué.

Vingt-cinq ans après avoir créé DreamWorks avec Steven Spielberg, Jeff Katzenberg a déjà levé 1 milliard de dollars pour Quibi, sa future plate-forme de vidéos à la demande sur mobile, centrée sur les mini-séries et l'information. Il explique les ressorts de son projet, mené en duo avec Meg Whitman, l'ancienne PDG de Hewlett-Packard.

La plus passionnante des séries à suivre sur Netflix les prochains mois risque certainement d'être celle concernant Netflix lui-même. A savoir sa propre progression sur le marché du streaming. Car on peut s'attendre à de grandes turbulences pour ce qui sera sa saison 3.

Pour la première fois en sept ans, Netflix a perdu des abonnés américains au 2e trimestre. Ailleurs, la croissance est plus faible que prévu. Le titre a plongé à Wall Street.

En rachetant un catalogue de superhéros, Disney n'est plus une machine à créer mais s'est transformé en une machine à recycler des héros déguisés... Désormais, la créativité de Hollywood n'est plus dans les films mais dans les séries, produites par Netflix.