Tout sur Disney

Touchées par le drame ukrainien, plusieurs entreprises occidentales ont décidé de stopper leurs activités russes. Par souci d'image ou pragmatisme logistique?

On a beau sortir tout doucement de cette pandémie, et les cinémas ont beau rouvrir leurs salles, il n'y a rien à faire, le covid-19 a fait son oeuvre de sape. Et, en l'occurrence, la mode du streaming vidéo qui a cartonné durant les différents confinements est là pour durer !

Le royaume Disney+ n'aura jamais assez de fans aux yeux des investisseurs: la plateforme de streaming a dépassé les 103 millions d'abonnés mais le marché s'inquiète d'un ralentissement de la croissance de ce moteur désormais essentiel de l'empire Disney.

Le géant des divertissements Disney compte supprimer 32.000 emplois au cours des six premiers mois de l'année prochaine, soit 4.000 de plus que ce qu'il avait annoncé fin septembre.

Lancée en pleine pandémie au mois d'avril, la plateforme de streaming spécialisée dans les programmes courts arrête les frais, faute de succès.

Après deux années de guerre acharnée, Comcast a finalement mis la main sur Sky, le bouquet européen de télévision payante. Il a supplanté la 21st Century Fox, le groupe de Murdoch.