Tout sur diamants

Le régime d'imposition spécial pour les diamantaires, surnommé "taxe carat", a rapporté l'an passé 68,4 millions d'euros pour l'Etat, soit plus que les 51,2 millions d'euros de l'année précédente et que les 50 millions d'euros budgétisés, rapportent De Standaard et de Gazet van Antwerpen lundi.

Le projet du gouvernement de créer un impôt propre au secteur diamantaire s'est trouvé un nouvel opposant. Le Conseil d'Etat a émis une sérieuse objection à la "taxe diamant", estimant qu'elle pourrait s'assimiler à une aide d'Etat, rapporte le journal Le Soir jeudi.

Elle a été découverte dans les années 1970, mais ce n'est que récemment que Moscou a dévoilé son existence. De plusieurs milliards de carats, cette mine sibérienne multiplie par 110 les réserves mondiales de diamants, et pourrait provoquer "une révolution industrielle", selon les experts.