Tout sur DHL

Un groupe de PDG d'entreprises aéronautiques ou dépendantes du secteur émettent un appel de détresse à destination du gouvernement pour que Brussels Airport soit sauvé en sa qualité de moteur économique. Dans une lettre ouverte publiée dans De Tijd jeudi, les signataires y qualifient la crise du coronavirus "d'attaque contre l'aéroport national qui frappe l'économie en plein coeur". La communauté aéroportuaire demande que ce secteur stratégique, et ses 24.000 emplois directs et 40.000 indirects, soient protégés.

DHL Express procède ce mois-ci, en Belgique, à des essais avec la camionnette électrique StreetScooter pour approvisionner les concessionnaires d'une marque automobile, annonce lundi le groupe spécialisé dans le transport et la logistique. Ce test s'inscrit dans le cadre du programme 'GoGreen' de l'entreprise.

Pour la première fois en 2017, les colis et services express ont représenté la plus grande part du chiffre d'affaires du secteur postal, dépassant celui des lettres, selon le dernier Observatoire postal publié en novembre dernier par l'Institut belge des postes et télécommunications (IBPT).

Brussels Airport entend bien taxer davantage les avions polluants à l'avenir. Les appareils qui émettent plus de CO2 et de particules fines devront en effet payer plus que les autres à partir de 2021, a confirmé l'aéroport jeudi. "Le but est de décourager les compagnies d'encore voler avec d'anciens avions vers Bruxelles", a justifié son administrateur délégué Arnaud Feist, en marge de la présentation des résultats financiers annuels 2018.